Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres

Arnestil, la suite de la V1. Un cruel tyran à remplacé la reine légitime et fait d'elle sa prisonnière. Depuis, la répression se fait omniprésente et, le peuple commence à regretter son ancienne souveraine. Quelqu'un mettra-t-il fin à cette terreur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand' place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 26
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Grand' place   Lun 25 Aoû 2008 - 16:59

Exclamation Terrain de Joute



Sylvius, après avoir quitter promptement le château avec un esprit fort préoccupé au sujet de cette dangereuse baisse d'efficacité des troupes, arriva sur la grande place. Elle n'avait en rien changé, si ce n'est le sol, ici et là les vestiges d'ancienne taches de sang, même les murs des maisons avoisinantes gardait se cicatrices qui mettraient longtemps à se refermer. Les gens l’apercevant le reconnaissait fort bien grâce aux vêtements ainsi qu’à son visage, ils pressaient le pas et s’écarter de lui le plus possible, de peur d’être arrêté. Il se réjouissait de cela, au moins il pouvait aller comme il le voulait il n’y avait personne pour le bousculer ou même l’interpeller. Mais Von Drak était plus occupé à chercher ses hommes d’élites qu’à s’attarder à regardait ce que faisait ces fourmis d’humains.

Mon général ! Interpella un homme.

Sylvius se retourna et pus reconnaître Jylk, un de ses meilleurs spadassins. Sylvius gardant un visage de glace rendit le salut à l’elfe noir avant de continuer la discussion amorcée.

Jylk, où sont les autres ? Je dois procéder à une inspection.

Tout en lui parlant, l’officier examiner le soldat afin de vérifier de suite si celui-ci se laissait aller. Il fut ravi de voir que ce n’était pas le cas, aussi lui donna-t-il une tape à l’épaule en guise de félicitation.

Avant que tu ne répondes, je te félicite de ta tenue et de ta discipline.

Le soldat fit un signe de remerciement, puis répondit à la question de Sylvius.

Ils sont à l’auberge, il se détendent un peu et en profite pour écouter les rumeurs qui circulent.

Sylvius lui fit signe de l’accompagner et tout deux se dirigèrent vers l’auberge.



Arrow Auberge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auréa
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 17 ans
Peuple : Mi elfe mi humaine
Rang : Acrobate
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Jeu 27 Nov 2008 - 18:37

Exclamation Début de l'aventure

Auréa avait faim, c'était ce qui la préoccupait le plus en ce moment. Elle jonglait depuis des heures sur la place bondée et pas un seul passant n'avait daigné lui offrir un sous. Sa préstation, pourtant impeccable, n'avait pas l'air de distraire les passants comme a l'accoutumée. Elle avait aussi remarqué que cette grande tendance à fuir la distraction était arrivée en même temps que ce fichu usurpateur de Vlad Tepes Draculea. Sous le règne d'Itzalina, elle n'avait jamais eu ce genre de problème. Enfin soit, elle devait faire avec et trouver quelque chose à manger avant de souffrir d'hypoglycémie.

Aum, quant à lui, n'avait pas bougé depuis le début de la prestation, enroulé dans le manteau de la jeune femme, il dormait. Auréa arrêta subitement de jongler. D'habitude, jongler l'amusait, mais aujourd'hui elle avait trop envie de manger pour prendre plaisir à quoique ce soit. Aussi attrapa-t-elle vivement le manteau et le tira brusquement, oubliant que le chinchilla y dormait dessus, et se le mit sur les épaules. Ce dernier, d'un léger bond retomba sur ces pattes sans le moindre mal, il commença à grogner de mécontentement mais, voyant l'humeur de l'acrobate, cessa rapidement.

" Viens Aum, on dirait que l'on va devoir se contenter des méthodes habituelles pour pouvoir manger, je n'ai pas l'impression qu'une de ces personnes ne daigne donner une pièce à une personne comme moi. "

Le rongeur sauta alors sur l'épaule de sa vifière, qui mit rapidement son sac sur l'autre épaule et rabattit la capuche de son manteau, histoire que l'on ne voit plus son visage. D'un bond tout aussi impressionant que la bête qui l'accompagnait, elle passa au-dessus de la foule. En trois sauts la grande place était traversée, les gens la regardant avec des yeux ahuris, comme s'il n'avait jamais vu de vifier de leurs misérables vies. Elle se blottit dans un coin sombre, à la recherche d'un casse croûte mangeable.


Dernière édition par Auréa le Mer 3 Déc 2008 - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 26
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Lun 1 Déc 2008 - 20:40

Exclamation Corps de garde





A la suite d’une marche en ordre serré, Sylvius et ses frères d’armes arrivèrent sur la grande place. Déjà une pâle d’imitation d’un régiment militaire était en place, le désordre régnait en maître dans leurs rangs.
Contrastant fortement avec l’escouade du général. Son esprit ne désirait qu’une chose, la mort, la mort pure et simple de chacun de ces prétentieux humains qui n’avait su acceptait la défaite et la suprématie de l’ Imperator. Son regard empli de haine fut attentif à chacun de ses adversaires, même si il devait les « partager ». Il n’avait qu’une seule envie, les tuer tous à lui seul, se délectait de chacune de leurs souffrances, de leurs agonies, de leurs tourments final. Avant que la faucheuse ne vienne les libérer de leur mort lente et douloureuse. Il s’adressa fièrement à ses hommes pour ne leur dire que quelques mots.



Messieurs, aujourd’hui est un jour nouveau, celui du nouvel ordre et de l’exemple, souvenait vous de Jilk, et rendez lui la vengeance qu’il mérite. Faite leur payer sa mort.


Une nouvelle clameur monta, masquant aisément les pitreries et autres injures proféraient par les miséreux « soldats ».


Sylvius ne pris point le temps de demander quoique ce soit à ses ennemis, il se lança en premier dans la bataille, dans cette escarmouche sur cette grande place où le sang humain rougirait à nouveaux ces vieux pavés.


Les cris de guerres s’élevèrent des deux côtés, très vite remplacés par les premiers cris de douleur lors de la rencontre des lames.


Sylvius se battait de tout le feu de son être, il était conscient de sa supériorité mais il ne fallait pas pour autant baisser sa garde car les humains étaient fourbes et lâches. Le combat serait tout de même court. Et en effet il le fut, après une dizaine de minutes les premiers « fiers » soldats se disant les libérateurs commençant à fuir sous l’écrasante supériorité martiale des hommes de Von Drak. Sylvius n’avait occis qu’une poignée d’adversaires, les faisant saignés le plus possible avant de les achever. Sa lame était rouge du sang impur de ces pleutres. Ces hommes en voulaient mais il fallait garder le contrôle. Ainsi c’est dans le même ordre froid et discipliné qu’ils rentrèrent au château. Nul transylvanien n’était mort ou blessé ni même une égratignure. Cette bataille n’était pas celle escompté par tous, mais les humains n’avaient plus vraiment de soldats dignes de ce nom. Il n’en avait d’ailleurs jamais eu.





Arrow Corps de garde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auréa
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 17 ans
Peuple : Mi elfe mi humaine
Rang : Acrobate
Date d'inscription : 04/11/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Mer 3 Déc 2008 - 18:50

Après plusieurs minutes d'attente, Auréa finit par repérer sa cible, un bon gros noble qui ne savait surement pas quoi faire de son argent. La jeune femme s'approcha tout doucement de l'homme, c'est à ce moment que des hurlements se firent entendre à l'autre bout de la place.

C'était pile la distraction qu'il lui fallait, et avec une rapidité surprenante l'acrobate prit délicatement la bourse de la ceinture de l'homme et s'empressa aussitôt de fuir, car même si elle se battait plutôt bien au corps à corps, ces hommes possédaient l'avantage de posséder des épées et celui, non négligeable, du nombre.

Une fois la bourse en main, Auréa sauta sur le toit de la maison la plus proche et descendit dans l'une des rues parallèles à la place. Elle avait trop faim pour attendre et s'arrêta au premier étal de légumes qui s'offrit à elle. Elle prit tout ce qu'elle pouvait et partit en quête d'un endroit calme et paisible où elle pourrait déguster son repas tant attendu.

Arrow Quartier Déserté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaendre
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 85
Age du personnage : 250 ans
Peuple : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Dim 11 Jan 2009 - 19:17

Exclamation Forêt

Vaendre après moults lieues parcourues arriva à la ville. Celle-ci gravée dans son souvenir comme joviale où régnait une ambiance amicale s'était radicalement métamorphosée en cité de la peur et du mal. Des gardes elfes noirs étaient postés partout et brutalisaient les gens, les considérant comme de la vermine. Quand il s'attaquèrent à un jeune garçon d'une dizaine d'années en lui donnant un soufflet, Vaendre ne put se contenir, il surgit et son poing jaillit comme l'éclair, entrant violemment en collision avec la jugulaire de l'elfe noir qui tomba, le nez en sang. Son compagnon brandit son épée, mais Vaendre esquiva les coups avant d'asséner un terrible coup du bord de sa main dans la nuque du garde, ce qui l'assomma instantanément. Vaendre souleva l'autre elfe dont le visage ruisselait de sang et lui dit calmement :

Présente tes excuses à cet enfant.

Le garde parut réticent et ne fit rien.

PRÉSENTE TES EXCUSES A CET ENFANT !!!

Le garde sentit alors la fureur de son adversaire et s'exécuta en lâchant un maigre, mais audible : "Je m'excuse". Le garçon éclata de rire et Vaendre lâcha le garde qui s'enfuit en portant son compagnon d'armes encore inconscient.

Merci monsieur de m'avoir sauvé ! s'exclama le gamin, les yeux brillants d'excitation.

Vaendre sourit, s'apercevant que certains habitants l'observaient avec respect et que quelques gardes se détournaient pour en référer à leurs supérieurs sans doute.

Dis monsieur, fit de nouveau le gamin, qu'est-ce que je peux faire pour t'aider ?

Rentre chez toi, mets-toi à l'abri et si ces gardes interrogent ta famille, dis que tu m'as vu partir vers la forêt. S'il font du mal à qui que ce soit, appelle-moi.

Mais comment je vais t'appeler monsieur ?

Vaendre se pencha vers le garçon :


Appelle-moi et je viendrai, répondit-il simplement et il s'éloigna.

Le petit garçon ainsi que tous les habitants s'en retournèrent chez eux et quand un détachement de la garnison arriva, Vaendre était déjà loin.


Arrow Chatelet d'entrée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godefroy
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 29
Peuple : Humain
Rang : Duc
Date d'inscription : 15/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : En ses terres
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 16 Jan 2009 - 18:28

Exclamation Castel de Wulfberg


La cavalcade s’arrêta en vu des portes de la ville, le soleil avait déjà disparu à l’horizon, seul subsistaient ses derniers rayons, jetant de pâles reflets orangés. La chevauchée avait été plus courte qu’estimée. Cela ne fit rien, et c’était mieux ainsi, cela permettrait au duc de trouver plus facilement un auberge digne, il devait bien y en avoir au moins une dans toute cette cité.

Afin de ne pas perdre de temps, il lui fallut se résigner à demander à un passant, ainsi à contrecœur il interpella non sans dédain à un citadin qui passait par là.

Eh là toi, viens ici.

L’homme se retournant pour regarder la personne qui l’avait interpellé, jugeant efficacement qu’il s’agissait d’une personne « influente », s’exécuta et s’approcha du duc.

Oui monseigneur ? Que puis-je faire pour vous être utile ? Demanda l’homme.

Pas grand-chose, fit le duc, indique simplement l’auberge la plus proche la plus renommé en terme de qualité. Et presse-toi, accompagnant ses dernière paroles de légers mouvements de sa main droite.

L’homme parut hésiter, se frottant la tête, il semblait réfléchir le plus vite qu’il le pouvait. Peut-être reconnaissait-il une auberge correspondant aux critères de Godefroy, sans toutefois qu’il ne parvienne à indiquer une direction. Après quelque minutes et que le duc montrait des signes d’impatience, l’homme put enfin donner quelques indications plus ou moins précises.

Je connais bien l’auberge.. Euh.. L’auberge de… l’auberge du… la joyeuse auberge ! Répondit-il enfin. C’est une auberge où vous vous y plairez, elle n’est pas très loin d’ici, vous avez juste à prendre par cette rue pavé, c’est un peu plus loin. Mais vous ne pourrez pas la manquer.

Le duc, satisfait, laissa repartir le brave homme à ses occupations du moment. Quant à lui, il prit la route plus ou moins bien indiquée.


Arrow La joyeuse auberge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 30 Jan 2009 - 21:26

La grande place fut en vue. Malgré la noirceur de la nuit, on pouvait distinguer et supposer qu’elle était vide. Personne, pas même un passant ou mendiant traînant. La grande place était composée d’un grand cercle entièrement pavé, formant différents motifs au sol. Tout autour se dressaient petits jardins endormis, maisons illuminées à la lueur des bougies et pals utilisés. Ce dernier détail avait nettement abaissé le cachet du quartier alentour, signe prononcé d’un nouveau souverain fort contestable.

L’homme prénommé Angus, marchait à pas rapide mais leste vers le banc le plus proche, ses pieds semblant en effet le faire quelque peu souffrir. Quand il s’assit enfin, il se déchaussa et massa ses pieds.


"Que j’ai mal, disait-il, qui aurait pu croire les routes si mal entretenues entre les petits hameaux. Seule la route reliant la capitale aux autres grandes villes est en bon état."

L’homme parlait en continuant de masser ses orteils, puis ses chevilles. Puis, le regard interrogateur, il soupira : "Les coqs ne chantent plus les nuits."

Lloyd ne tourna nullement la tête en réponse à cette phrase des plus idiotes, pour cause cela révéla au chef des rebelles que le dénommé Angus était en réalité le « contact » attendu. Une personne, malheureusement pour elle, dépourvue de magie, ainsi Lloyd déploya l’art pour modifier la vision de l’homme, qui ne pouvait alors pas le reconnaître comme étant un rebelle.

"Mais où est l’autre homme ?" Demanda inquiet Angus, surpris.

"Je l’ai fait partir, j’ai entendu votre phrase, qu’avez-vous à dire ?"


"Eh bien, Angus approcha son visage de celui de son interlocuteur, demain, il y aura un bal organisé par les citadins ici même, afin de montrer au faux empereur que les arnestiliens n’ont pas peur de lui. Mais durant ce même temps de « nouvelles recrues » pour la rébellion investiront le bal pour ensuite rejoindre le chef de la rébellion."

"Vous dîtes juste, notre chef sera heureux de savoir que certains ont encore le courage de s’opposer. Je l’informerai du message clé ce soir. Reposez-vous, votre voyage a du être long."

"Ça oui, eh bien, longue vie à Arnestil !"

L’homme s'endormit dans une position fort surprenante, Lloyd s’écarta de quelques mètres avant de cesser son emprise sur la conscience de l’itinérant. Mais alors qu’il opérait ce retrait mental, une silhouette attira son attention. Se tournant vers la gauche il fut stupéfait, les yeux grand ouvert.

"Stella !" Laissa-t-il échapper.

Mais déjà la silhouette disparut. Sans se demander ce qu’il faisait, il s’élança en direction de la dernière position connue de la jeune femme. Ses pas résonnant dans le silence morne de la nuit. Quand il l’atteint, personne, aucune trace d’aucune sorte, pas même une odeur, un bruit. Jetant des regards tout autour, cherchant à percer l’obscurité, rien, seul le silence pesant demeurait.

Il se laissa tomber à genoux, le visage baissé, regardant ses mains sans pouvoir comprendre ce qu’il lui était arrivé. Il savait pourtant, qu’elle était morte, mais il ne l’avait jamais oubliée. Son désir ardent de la revoir lui jouait des tours. Après quelques minutes pour reprendre ses esprits, il gagna l’auberge la plus proche, afin d’éclaircir son esprit, et de lui-même dormir un peu.




Arrow Auberge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur/PNJ

avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 6 Fév 2009 - 10:11

[Madame de Barnèche; Messager]



Lorsque la jeune femme eut terminé son dîner, il était près de 23h30 et tout le monde dans la maisonnée était déjà parti se coucher.
Madame de Barnèche fit alors glisser le capuchon de sa mante sur son visage et quitta silencieusement les lieux.
Une fois dans la rue, elle se rendit d’un bon pas à la grand place. L’avantage au moins du règne de Tepes était que dorénavant, les rues de la ville étaient aussi sûre qu’elles pouvaient l’être et ce, même aux heures les plus tardives.


L'une de ses amies à la vertu douteuse lui avait indiqué un jour qu'elle se ventait de l'une de ses conquêtes qu'on pouvait trouver à cet endroit de nombreux messagers extrêmement discrets qui avait "l'habitude de ne poser aucune question et de remettre en main propre les messages que les amants ne voulant pas être découverts s’envoyaient l’un à l’autre".

S’approchant d’un gamin qui se trouvait là et ressemblait à la description que son amie lui avait faite du genre de messager qu’elle utilisait pour ses "affaires discrètes", madame de Barnèche lui demanda :

"Mon garçon, t’arrives-t-il de transmettre des messages ?"

Ce dernier lui répondit avec assurance : "Pour sûr, m’dam, et, vous pouvez être assurée qu’aucun galant ou mari ne saura que vous vous êtes adressée à moi…"

Là dessus, il avait eu un sourire coquin et avait ajouté en tendant la main :

"Mais, vous devez savoir madame que mes service se paient… A l’avance…"


Elle lui avait alors donné quelques pièces que l’enfant, non sans les avoir soupesées enfourna avidement dans sa poche.

"Le destinataire maintenant s’il vous plaît et, la missive..."

La jeune femme lui chuchota alors :


"Le destinataire est le duc de Volpe et, voici la lettre."


Elle la tendit au gamin, puis la retira, comme hésitante
.

"En main propre uniquement et, sans répondre aux questions, n'est-ce pas?"

"Bien entendu madame."

"Bien"
lui avait-elle alors répondu avant d'ajouter: "Il y aura peut-être d’autres courses de ce genre pour toi, si tu effectues celle-ci à la perfection. Et, elles seront toujours aussi bien payées…"

Puis elle lui avait donné la lettre et avait quitté les lieux.

Le gamin Avait alors eut alors grand sourire. La course, en plus d’être très bien payée était des plus courtes: il n’aurait même pas besoin de faire des recherches sur son destinataire, puisque ce dernier avait fait avec son escorte une entrée des plus remarquées en ville… Il avait d'ailleurs passé la porte de la Joyeuse Auberge quelques heures auparavant…

Sautant lestement du muret sur lequel il était juché jusque là, il se dirigea vers la dite auberge.
Quand il arriva à la porte, un écureuil au pelage d'un roux flamboyant sortit de dessous son pull.
L'animal vint alors se percher sur l'épaule du gamin.
Ce dernier donna la lettre à son compagnon en lui disant:

A toi de jouer vieux, le message est pour le duc de Volpe

Le gamin jeta alors un coup d'oeil par la fenêtre et ajouta:

Il est juste là, en train de manger avec ses chevalier. Son loup doit être dans les parages...

Puis, les deux compère attendirent qu'un client entre ou sorte de l'auberge...
Celà ne dura pas car bientôt, un chevalier sortit prendre l'air. D'un bond leste, l'écureuil en profita pour pénétrer à l'intérieur de l'auberge.

Arrow La joyeuse auberge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etan
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 23
Age du personnage : 23
Peuple : Humain
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Grand' place   Jeu 23 Juil 2009 - 12:05

Exclamation Restaurant "L'orc rôti"





Un fracas déchira la nuit calme, il avait foncé tête baissé. Certes il était passé mais à présent il lui fallait filer et le bruit provoqué ne l’y aiderai en rien. Il eu juste le temps de s’apercevoir où il était que déjà un trio de transylvain, faisant office de patrouille, se dépêcha sur les lieux pour constater ce qui s’était passé et qui avait provoquer ce ramdam. Encore au sol, il roula sur le côté pour se retrouver à l’abri de la relative verdure qui ornait encore le devant du bâtiment. Bizarrement, il avait exécuté ce mouvement avec plus d’agilité qu’il ne l’aurait pensé, il lui semblait aussi qu’il voyait mieux, bien sûr ses yeux s’étaient habitué à l’obscurité ambiante, mais il lui semblait tout de même qu’il y avait plus que cela. Il resta tapis là, le temps que ces transylvains partent ou tout du moins qu’ils s’écartent assez pour lui permettre de partir. Mais ces derniers semblaient réticents à cette idée, et restèrent planté devant l’entrée, bien trop prés de lui pour lui permettre de bouger, le bruit les alarmerait.


Un voleur ? Un brigand ? Qui a bien pu faire ça ? Demanda l’un des transylvain.

M’étonnerait bien, les citoyens d’ici savent que cet endroit est à l’abandon depuis des lustres, aucun voleur ne serai assez stupide pour pénétrer la dedans aussi bruyamment. Répondit un second.

Alors que fais-t-on ? On y entre pour en savoir plus ou on retourne à notre ronde ? Demanda à nouveau le premier.

Rentrons à l’intérieur, fouillons… ça fera un peu d’action et ça nous occupera. Lâcha le troisième qui pénétra, arme à la main, prêt à en découdre avec le premier individu suspect qu’il trouverait.

La patrouille pénétra dans la demeure en silence, restant sur ses gardes.

Patientant encore un peu, il se surpris à entendre le plancher geindre sous les pas des transylvains en arme. Il aurait presque était capable de dire où ils se trouvaient exactement dans le bâtiment, c’est ainsi qu’il put choisir le bon moment pour fuir, il se releva d’un bond, sans un bruit, ne captant aucun son qui pouvait traduire qu’il était repéré, courut de tout ce qu’il put, passant rapidement devant l’entrée, il ne fut pas remarqué. Il courut en longeant les différents commerces, il aurait été bien trop dangereux de traverser la grande place. Il finit par atteindre ce qui représentait l’entrée mais aussi et surtout la sortie de la ville.




Arrow Entrée de la ville


Dernière édition par Etan le Sam 1 Aoû 2009 - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Mer 29 Juil 2009 - 16:43

Exclamation L'auberge





Le soleil ne faisait que débuter sa course, l’air était encore frais, mais la chaleur prendrait sans doute place rapidement. Ajustant ses vêtements, il regardait autour de lui, l’effervescence qui régnait en ville était extraordinaire. Jamais auparavant il n’y eut autant d’activité en ville, encore moins à cette heure-ci.

Les gardes transylvains avaient été relayé par les miliciens arnestiliens, ce qui laissait alors une grande liberté d’action pour les rebelles. Car les miliciens n’osaient pas s’opposer à eux, et ceux qui le faisait le regretter bien vite, car pris à parti dans les rues. Ainsi les miliciens regardaient impuissants les habitants accrochaient des décorations, cocarde, guirlande, une estrade avait été confectionné pour donner un peu de hauteur aux musiciens qui devaient venir. Le bal s’organisait lentement, sous les premières lueurs du soleil. Partout en ville le même spectacle se produisait, et les gens prenait le courage de retirer les pals et les malheureux qui y pourrissaient.

Il semblait que cela marquait le jour où le peuple arnestiliens avait décidé de montré une nouvelle fois les dents, de s’unir à nouveau pour montrer qu’il ne se soumettait pas au règne despotique de Draculea et de ses sbires. Et chacun avait ses propres raisons de vouloir le retour de la reine Itzalina, certains pour sa faiblesse d’autre juste par nostalgie…

Et vous là !

Une voix attira l’attention de Lloyd, un grand homme plutôt bien musclé lui faisait signe de venir, sans doute avait-il besoin d’un coup de main.

Qu’y a-t-il l’ami ? Lui adressa Lloyd.

Il parait que tu aime rendre service, et j’aurais besoin d’un service qui demande de la discrétion et du doigté comme tu sais le faire.

Ma réputation de touche à tout me précède, de quoi s’agit-il ?

L’homme surveilla les alentours avant de dire, on m’a dit qu’un homme tout de noir vêtu sortirait de cette auberge, et te voici. Alors écoute bien, il semblerait que tu intéresse la rébellion, il te faudra me suivre comme mon ombre dés que je t’en ferais le signe, ok ? S’agit pas d’une rigolade et s’agit pas que tu foute le bordel, clair ?

Faisant mine de rien, Lloyd acquiesça de la tête et revint vaquer à ses occupations… ou plutôt son occupation, observer les préparatifs. Il aimait tout de même avoir dans un coin de sa tête cette pensée agréable, celle qui lui rappelle qu’il est l’auteur de tout ceci et que personne ne le savait. Mieux, pas une seule personne ne savait quel rôle il jouait dans la rébellion, et cela était assez jouissif. Il arpenta la grande place, laissant le temps s’écoulait, et les préparatifs s’accomplirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Jeu 30 Juil 2009 - 19:24

Exclamation La joyeuse auberge

Après avoir passé une bonne nuit à L’auberge, Leen fut réveillée par l’agitation inhabituelle de la ville. Pour la première fois depuis bien longtemps, on entendait des rires et des chants dans les rues. Trop heureuse de voir la ville fortifiée reprendre vie, Leen ne se formalisa même pas du bruit. Elle fut sur pied en quelques minutes ; régla sa note puis se rendit sur la grand place afin de connaître la raison de la gaieté soudaine du peuple Arnestilien.

Comme par magie, une estrade s’était matérialisée au milieu de la place. Déjà les arnestiliens en décoraient les portiques tandis que quelques musiciens s’entrainaient sur cette scène improvisée.
L’allégresse semblait s’être emparée de la ville tandis que tous participaient à la préparation de ce qui semblait être une véritable fête.

Leen se pinça plusieurs fois afin de vérifier qu’elle ne rêvait pas puis décida d’en savoir un peu plus sur cette étrangeté.
Avisant un homme qui semblait comme elle observer les préparatifs, elle se dirigea vers lui et, sans même prendre le temps de se présenter tant elle était surprise de ne pas avoir entendu parler de ce qui se tramait en ce jour, elle lui demanda sans détour :


« Que se passe-t-il ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 31 Juil 2009 - 5:55

L’estrade terminée, quelques musiciens s’adonnèrent à jouer quelques notes afin de régler leurs instruments. Le régime ne les avait nullement dérangé dans leur passion de la musique, et il avaient gardé tout leur talent. Autour d’eux les habitants à l’écoute, donnaient encore plus de cœur à l’ouvrage.

Quand, une jeune demoiselle l’interpella, elle ne semblait fort surprise de ce qui se passait. Elle n’était certainement pas la seule mais faisait tout de même partie de la minorité qui n’était pas au courant. Elle possédait de long cheveux à l’apparence fine, un visage si jeune mais marqué. Elle semblait perdue au milieu de cette activité inhabituelle et sa question ne fit que confirmer ce sentiment.

Je vais bien aussi, le temps est doux mais sans doute fera-t-il chaud.

Laissant place à un léger silence, il reprit.

Ce qu’il se passe ? Hum… et bien il me semble qu’une fête se prépare, n’êtes vous pas de mon avis ?

Retournant une question à la demoiselle, il observa un petit groupe de miliciens qui venait de faire irruption à la grande place, ils furent très accueilli, hué par la foule et renié par le peuple, les miliciens avaient la vie dure et ce jour plus particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 31 Juil 2009 - 13:27

Elle regarda l’homme d’un air interloqué quand il lui adressa sa première réponse. Son ton contrastait tant avec celui qu’elle-même avait employé qu’elle ne put s’empêcher de se trouver ridicule. Un franc sourire s’étira pourtant sur ses lèvres et, c’est d’un ton mutin qu’elle lui répondit :

Assurément un fête semble se préparer mais, ce qui m’interpelle, c’est plutôt que je n’en ai pas eut vent.

Après un léger silence, elle poursuivit :
Pardonnez-moi, je ne me suis pas présentée.
Je me nomme Leen et il se trouve que je suis sensée être colporteuse. Malheureusement, j’ai l’impression que l'ambiance de ces derniers mois m’a rendue bien inefficace dans mon travail. Comment ai-je pu ne pas remarquer l’imminence d’un tel évènement ?


Se décidant à aller à la pêche aux informations, elle enchaina, l’air de rien :

Est-ce le fait du nouveau souverain ? J’aurais cru que ce genre de réjouissances n’étaient pas vraiment à son gout.

La jeune rebelle avait décidé de rester évasive et, toutes ses paroles avaient été dites d’un ton qui se voulait uniquement curieux.
Elle devait jauger son interlocuteur, se faire une idée de don alignement avant d’aller plus avant… Savoir quel genre d’informations elle pourrait essayer de tirer de lui sans prendre elle-même le moindre risque. Elle n'ignorait pas que les espions de Tepes étaient nombreux en ville…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 31 Juil 2009 - 13:56

Les miliciens firent très vite machine arrière, préférant ne pas se risquer à être prit pour cible par d’éventuel rebelles armés. Ils n’avaient aucun courage, c’était pour cela qu’ils n’étaient pas aimés, ils n’avaient ni le courage de soutenir l’empereur, ni celui de soutenir la rébellion.

Leen ? Votre nom ne me dit rien, pour ma part je me prénomme Lloyd, homme à tout faire du quartier. Déclara-t-il.

Finissant d’observer les alentours proches, il se tourna vers son interlocutrice, afin de faciliter la conversation. Les préparatifs ne l’intéressait pas vraiment, quand la fête débutera là il trouvera un intérêt plus grand.

Je crains que votre cas ne soit pas isolé, beaucoup de gens n’arrivent plus à rien depuis que les transylvains ont pris le pouvoir. Je les plaint… à moitié… cela me permet d’avoir un peu plus de travail. De pouvoir au moins manger le matin et le soir, d’avoir un toit au dessus de ma tête quand je dors.

Il reprit après avoir pris soin de surveiller qu’aucun danger possible ne soit à l’horizon.

Pour répondre à votre question, je dirais que non, ce ne me semble pas être le type de fête dont à l’habitude l’empereur. Je crois qu’il préfère le sang et les cris des condamnés que les notes de nos musiciens.

Frottant ses yeux qui le piquaient horriblement du fait de sa courte nuit, il poursuivit un peu plus la conversation entamée.

Vous êtes colporteuse… à ce que l’on dit cette fête est l’œuvre des rebelles, cela n’étonne personne. Qui d’autres pourraient faire organiser un telle fête, et en si peu de temps.

Finissant par s’étirer les articulations pour tenter de finir de se réveiller, il attendit patiemment soit qu’elle ne continue la discussion, soit qu’un autre événement se produise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Ven 31 Juil 2009 - 15:27

Leen écouta attentivement tout ce que le dénommé Lloyd lui raconta, cherchant des indices de ses conviction profondes dans sa physionomie ou ses paroles.

La première ne l’aida en rien. L’homme parlait d’un ton neutre, comme si cette affaire ne le concernait pas et rien dans son attitude ne laissait penser qu’il put en être autrement.
Les secondes n’aidèrent guère plus la jeune femme. Cependant, il sembla à la colporteuse sentir une légère amertume dans la voix de son interlocuteur lorsqu’il parla des « gouts » de l’empereur.
De plus, s’il lui fit part de ses suppositions quand à l’origine de cette fête improvisée, il ne fit rien pour l’arrêter, se contentant d’observer les préparatifs et de prendre son temps. Leen en déduisit qu’il n’était pas l’un des sbires de Draculea. En voyant l’inaction puis les difficultés qui ralentissaient les miliciens Arnestiliens surveillant la ville en cette heure matinale, un espion de Tepes se serait probablement empressé de trouver une excuse afin d’écourter sa discussion avec la colporteuse et d’aller prévenir son maître afin d’en tirer quelque gratification.
Un homme voulant s’offrir les faveurs du nouveau seigneur d’Arnestil aurait probablement fait de même.

Pourtant, Lloyd semblait tout à fait disposé à poursuivre la discussion. Leen se risqua donc à aller un peu plus loin.
Si elle savait que le peuple dans son ensemble n’était pas vraiment favorable à l’imperator depuis qu’Itzalina avait su regagner le cœur de nombre d’entre eux lors des derniers combats elle ignorait qu’un groupe organisé de rebelle se soit mis en place.
Seul un groupe organisé aurait pu préparer un évènement tel que le bal qui semblait se mettre en place et, la jeune femme était certaine que les vifiers rebelles étaient totalement étrangers à cette initiative. Y aurait-il donc d’autres rebelles dont elle n’aurait jamais entendu parler ?

Son cerveau fonctionnait à toute vitesse alors qu’elle entrevoyait toutes les possibilités d’une telle chose. Une alliance serait-elle envisageable entre les vifiers rebelles et ce nouveau groupe ? Elle décida d’en apprendre davantage...


Les rebelles dites-vous ? J’ai la connaissance de quelques actions isolée mais je n’ai jamais entendu parler d’un groupe organisé.

Elle s’interrompit un instant. L’homme ne saurait ignorer l’existence des vifiers rebelles et risquait de prétexter que cette action était de leur fait. Non, si elle désirait en savoir plus sur ces nouveaux rebelles il fallait immédiatement écarter cette réponse trop facile.

Il y a bien les vifiers rebelles mais voilà bien longtemps qu’ils ne se sont plus manifestés. On raconte d’ailleurs que leur groupe aurait éclaté…

Ce n’était pas tout à fait exact mais, si une chose était certaine, c’est que les actions autrefois nombreuses des vifiers rebelles s’étaient faites ces derniers temps de plus en plus rares…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Sam 1 Aoû 2009 - 9:15

Cette jeune était bien ignorante sur ce qui se tramait en ville, et pourtant elle se voulait être colporteuse. Cela ne collait pas ensemble, à moins qu’elle ne soit une conservatrice, une nostalgique de l’ancien temps. Elle était perdue dans ces flots de nouveautés, rien n’était plus pareil et la cité ne fonctionnait plus du tout comme avant. La guerre entre avec les vifiers rebelles n’avait jamais porté ses fruits, et l’arrivée des transylvains n’avait pas arrangeait leurs affaires. Revenant à la conversation, il ne fit d’abord que faire quelques remarques.

Vous étudiez toujours ainsi les gens avec qui vous parlez ? Je peux comprendre que votre métier de colporteuse nécessite d’obtenir des informations, mais vous perdez votre temps avec moi. Je ne sais pas grand-chose des affaires politiques. Je ne connais que les petits ragots, et les potins que tout le monde connaît.

Ayant repéré un banc de pierre à l’aspect plus ou moins blanc, li y prit place, il n’avait aucune envie de discuter encore longtemps debout sur la grande place pendant des heures.

Vous semblez être bien mieux renseigné sur les vifiers rebelles que vous ne l’êtes sur la rébellion, auriez vous fait partit de leur groupe ? A l’époque il se disait qu’ils n’avaient pas de chef, et que leurs actions était dirigé par une personne extérieure. Mais vous savez ce que sont les rumeurs j’imagine, vous devez en brassé plus d’une non ?

Sa question, anodine, il l’a posait d’un ton tranquille, un petit sourire sur le visage, il la taquinait un peu.

Je ne sais pas grand-chose sur la rébellion vous savez, ce que je sais s’arrête là, ils semblent être assez organisé pour attirer l’attention de l’empereur qui ne manque de faire des condamnation pour l’exemple. Voyez vous-même avec l’exemple flagrant de la rue des pals. Mais ils ne sont pas le seul groupe, il y a une multitude d’autre groupe, tous se veulent celui qui nous libérera.

Il parlait presque en se moquant, en y réfléchissant,comment une poignée de citoyen mal armée pourraient vaincre l’armée de l’empereur alors que l’armée d’arnestil n’avait pas réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Sam 1 Aoû 2009 - 14:10

Oui fit elle avec un sourire. J’étudie toujours les gens comme cela. Que voulez vous, c’est dans ma nature et puis, en ces temps troublés, mieux vaut savoir à qui l’on a affaire avant de trop se révéler… N’êtes-vous pas de mon avis ?
Alors qu’il s’installait sur le banc de pierres blanches qui se trouvait là, elle le rejoignit, se perchant sur le dossier.
Entre sa posture et sa curiosité invétérée, elle avait à cet instant tout d’un jeune oiseau…

Quand il lui parla des vifiers rebelles, elle avait toujours son ton mutin. Elle n’était pas convaincue par les dires de son interlocuteur. Il était trop vague pour que cela paraisse naturel. Voulait-il jouer ? Fort bien, ils joueraient:


C’est comme vous, je ne sais que ce qui se raconte en ville… Lui répondit-elle un brin moqueuse.

Quand aux rumeurs, j’en connais en effet un bon nombre. Je pourrais vous en raconter des centaines. Au sujet des vifiers rebelles, de l’ancienne reine… Malheureusement, ces derniers temps, elles sont plus difficiles à récolter. Les gens sont méfiants et préfèrent se taire.
Je n’ai presque rien à me mettre sous la dent.
Terminât-elle avec une légère moue.

Mais le ton de la plaisanterie qu’elle avait employé jusque là se fit plus sérieux lorsqu’elle entendit la dernière réplique de l’homme. Elle s’engagea prudemment dans la brèche.

Pourquoi ne s’unissent-ils pas dans ce cas ? fit-elle en fronçant légèrement les sourcils. N’est-il pas dommage pour eux que chacun reste dans son coin quand tous rassemblés ils pourraient se montrer beaucoup plus efficaces. Pour quelle raison donnent-ils ce bal ?
Mais je suppose qu’à ce sujet non plus vous ne savez rien…
termina-elle, laissant sa phrase en suspend.

Ce a quoi elle ajouta:
Mais pardonnez-moi, je dois vous importuner. Puis-je vous offrir un verre afin de me faire pardonner? Je vous promet de ne plus vous assomer de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Sam 1 Aoû 2009 - 14:49

Elle n’était pas étrangère aux vifiers rebelles, si elle avait pu en apprendre autant sur ce groupe à l’époque et être incapable de rassemblé des informations similaires sur la rébellion, c’est bien qu’elle n’était pas aussi distante du mouvement qu’elle voulait le laisser croire. Quelque chose n’allait pas, peut être était-ce dans son comportement, se mimiques ou simplement dans ses dires, Lloyd restait convaincu qu’elle ne jouait pas franc jeu. Elle prenait plaisir à glaner l’air de rien des informations, cela dépassait bien le cadre de son travail. Il était apparent qu’elle avait choisi un camp, elle ne devait sûrement pas revendre ses informations aux plus offrants.

Elle savait si prendre pour manipuler la discussion, et son air innocent devait l’aider bien souvent, elle posait des questions ciblé, comment inscrites dans un plan général. Cela était amusant, il lui semblait qu’ils avaient plus de points en commun qu’ils ne voulaient le laisser paraître.

Pourquoi ? Ma foi nous sommes tout deux bien placer pour le savoir non ? Les hommes sont ainsi, ils ont leurs ego, sans doute savent-ils qu’ils pourraient se rassemblés. La solutions la plus simple à mon avis…

Il tendit son visage vers celui de la colporteuse, comme pour lui chuchoter une révélation.

… le mieux serai que vous les éclairiez donc de vos lumiéres…

Il ria, certes cette petite blague n’était sûrement la meilleure, mais elle suffisait à le faire rire un peu. Il y avait un il ne savait quoi qui collait à la situation. Après s’être calmé, et malgré la persistance de légers soubresauts, il déclina poliment l’offre de la jeune femme.

Je crains de n’avoir déjà bien assez abusé hier soir, mais ne vous privez pas pour autant, buvez donc.

Il n’avait pas l’envie de boire, pas tout de suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Sam 1 Aoû 2009 - 15:48

Que j’éclaire leur lanterne. Qui sais, il se pourrait que cela me tente fit-elle l’air de trouver cette suggestion amusante.
Puis elle ajouta en riant:
A moins qu’ils ne préfèrent les vôtres…

Elle avait l’impression de ne pas avancer et malgré son apparente bonne humeur, l’impatience commençait à poindre. Décidément. Il était vraiment méfiant… A moins qu’il ne soit effectivement ignorant.

Vous laisseriez une jeune femme boire seule ? Voila qui n’est pas digne d’un galant homme. Me serais-je trompé à votre sujet ?

Elle avait espéré trouver un endroit plus tranquille où il oserait davantage s’épancher éventuellement l’aider à devenir plus bavard en lui offrant quelques verres mais, il semblait avoir déjà prévu le coup.
A pire, elle trouverait des gens plus bavards lors du bal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Lun 3 Aoû 2009 - 21:54

[Il est temps de faire avancer un peu les choses...]




Oh, je crains n’avoir ni le talent ni les épaules pour mener quelques groupements que ce soit. Je suis tout juste bon à me commander moi-même. Je suis juste capable de faire de petite œuvre, réparer une toiture, aider aux champs ou au bois, mais mener une rébellion… je suis certains que leur chef doit être un puissant magicien ou un général rescapé de l’armée.

Une troupe en arme et en tenue d’apparat passa en coup de vent à dos de cheval, les armoiries n’étaient pas celles de soldats transylvains. Cela était étonnant, aucun noble ne sortait du château, et les autres duc et comte restait tapi en leurs terres. L’air amusé Lloyd ajouta,

Quand on parle du loup, il se pourrai que le meneur soit cet homme à l’allure digne et fier, qu’en dîtes vous ? Le trouvez apte à jouer ce rôle ?

Sans s’en apercevoir les préparatifs s’étaient terminé et la foule s’avançait déjà, les premiers badauds commençaient à discuter, l’air s’emplissait d’odeurs. Celles des tonnelets de bière dont le bois transpirait l’odeur de blé, d’houblon, des odeurs de pains chauds et de viandes. Il n’y avait pas de doute la fête débutait, les musiciens prirent place et entamèrent une premières mélodie. Rythmée, elle semblait vouloir sortir les citoyens de chez eux, les faire redécouvrir les joies de la festivité.

Des personnes démarraient une danse, d’autres tapaient de leurs mains le rythme général. Pas l’ombre d’un miliciens ou d’un transylvain pour perturber le moment présent. Tout avait l’air de se passer correctement. Il souriait, il était plaisant de voir les habitants se réjouir, s’amuser, oublier leurs tracas quotidien. Ils ne semblaient plus avoir la peur au ventre, en ce moment ils ne pensaient plus qu’à faire la fête bien qu’ils ignoraient en quelle occasion cette fête était donné. Ou tout du moins ils ne voulaient pas y réfléchir pour ne pas gâcher cette festivité.

Lloyd se surpris même à fredonner un air, il lui était venu comme ça, sans s’en apercevoir.
Battant la mesure de son pied gauche, il en oubliait tout ce qui l'entourait, il n'entendait plus que la musique. Puis les musiciens passèrent à une musique. Lloyd stoppa court à ses actions, il regardait les alentours, voyant les personnes affluer sur la grande place.

Et bien, leur fête semble être une réussite, toute la ville se masse pour faire la fête. Je suis certains que vous trouverez parmi eux des informateurs plus zélés que moi.

Il remarqua un petit groupe familier, il tourna la tête vers la colporteuse.

Voyez ces hommes là bas, cela ne m'étonnerait pas qu'ils soient des rebelles, depuis hier soir ils étaient à la taverne et faisaient grandement attention à ne pas être écouter, même que l'un d'entre eux était si ivre qu'il a laissé échapper quelques informations. Je suis certains que vous en tirerez quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Lun 3 Aoû 2009 - 22:45

Il avait ignoré sa dernière tirade. Elle en fut un peu chagrinée... Encore une discussion qui n'aboutirait à rien... Tant pis, elle ferait avec.

Bien bien fit-elle à Loyd avec un grand sourire lorsqu'il eut une fois de plus fait l'éloge de sa médiocrité. Je cesserai donc avec mes questions et mes suspicions. C'est certainement l'ambiance actuelle qui me fait douter de tout le monde.
Elle n'était pas certaine d'être convaincue par ses propres dires mais s'en donna tout de même l'apparence. Les hommes qu'elle avait l'habitude de rencontrer préféraient se vanter dès qu'ils en avaient l'occasion. Celui-ci semblait trop modeste pour être naturel... Bien; elle le garderait à l'oeil quelques temps afin de se faire une idée définitive à son sujet.
Elle était à ses réflexion quand le duc de Volpe et sa suite traversèrent la grand place dans un concert de claquements où se disputaient les bruits des bottes et celui des fers des chevaux.

Loyd le présenta le duc comme l'un des dirigeants potentiels de la rébellion. Leen observa attentivement l'homme et son escorte. Tous étaient parés de leurs plus beaux atours et avançaient fièrement au milieu de la foule qui commençait déjà à s'entasser autour de l'estrade qui avait été montée le matin même.


Le duc de volpe? fit-elle, regardant de nouveau son interlocuteur. Je ne sais pas. Il parait en très bon terme avec les transylvains et dispose de permissions que peu ont obtenu... Si cet homme est de la rébellion, il est extrêmement bien placé pour atteindre les transylvains. C'est l'un des rares nobles de la région à avoir su garder un semblant d'armée. Si l'allégeance qu'il a prête à Tepes n'est qu'une ruse, elle lui fournira une occasion rêvée de frapper lorsque cela lui sera possible.

Après le passage bruyant des hommes et des chevaux, Leen se leva du banc.
Loyd lui suggéra d'aller s'informer auprès des badauds. Peut-être obtiendrait-elle effectivement davantage de renseignement. Qu'il soit très bon comédien ou tout simplement ignorant, elle n'obtiendrait certainement rien d'autre de lui...
Il lui indiqua un groupe qui semblait très intéresse par les préparatifs de la fête. Elle les observa un instant. Peut-être pourrait-elle effectivement tenter sa chance avec eux...

Elle salua son interlocuteur d'une courte révérence.

Au revoir Loyd fit-elle simplement.
Ce à quoi elle ajouta, malicieuse:
J'espère vous recroiser un de ces jours.
Puis elle se perdit dans la foule, non sans lui envoyé auparavant un baiser de la main qui n'était pas sans une certaine espièglerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Mar 4 Aoû 2009 - 8:51

Sa condition lui plaisait, homme à tout faire, c’était ainsi qu’il était reconnu et sa seule renommée fut de pouvoir aider à n’importe quelle tâche. C’était bien là la meilleure façon de se cachait des curieux ou curieuses… La colporteuse partit vers le groupe indiqué, elle retournait à sa pêche à l’information.

Cela les contentait ainsi tout les deux, elle obtiendrait quelques informations supplémentaire et lui aurait un peu plus de liberté d’action sans éveiller de soupçons trop solide. Dans quelques heures il aurait un travail monstre à accomplir, et il lui fallait déjà préparer le terrain, sans cela il ne tiendrait pas le temps qu’il fallait.


Cherchant de l’œil, l’homme qui l’avait abordé tantôt, il le retrouva en bordure des danseurs, observant le bal plus qu’y participer. Usant de l’art il lui parla brièvement.

Bientôt le moment, préparer vous à exécuter le plan.


L’homme sursauta, mais il savait qui s’adressait à lui, le chef de la rébellion, il avait une confiance aveugle en ce chef que personne n’avait jamais vu. Et ceux qui l’avait « approché » ne voyait que son ombre ou tout du moins ce qu’ils croyaient l’être. L’homme reprit ses esprit, il ne pouvait répondre au message mais il s’activa à faire passer le mot aux autres collaborateurs. Bientôt ils seront tous fin prêt et l’absence de gardes faciliterai les choses.

Mais Lloyd avait décidé de changer son fusil d’épaule, il serai parmi les rebelles quand ils s’en iront à la petite réunion. Il lui sera aussi aisé de les duper qu’à l’accoutumé mais ainsi il obtenait une confiance accrue de la part des rebelles afin d’éviter qu’un jour une méprise ne l’empêche de continuer. Il se releva du banc, rajusta sa tenue, époussetant ses épaules qui n’avaient pourtant aucune poussière. Un réflexe maladif, disait-il. Il tourna autour de la grande place, puis coupa court et rejoignit le bas de l’estrade. Lloyd s’était tout de même décidé à savoir ce que la colporteuse nommée Leen apprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Dim 27 Déc 2009 - 12:01

Déçue de sa conversation avec le dénommé Loyd, Leen s'approcha tout de même du groupe que celui-ci lui avait indiqué.
Il comportait trois hommes: l'un était large d'épaule et de haute taille. Il parlait fort et faisait de grand geste pour illustrer ses dires.
Le second était assez bel homme mais, hormis son physique attrayant n'avait rien d'exceptionnel.
Le troisième était plutôt insignifiant, avec un petit quelque chose d'effacé...
En observant plus attentivement le groupe, Leen remarqua immédiatement l'attitude soumise mais également admirative qu'avait les deux derniers hommes pour le premier.

Arrangeant sa coiffure, elle s'approcha et lança avec l'air le plus naturel du monde:

Bonsoir messieurs, je vois qu’une belle fête se prépare… A qui est-elle destinée ?

Mais madame, fit le grand de sa voix tonitruante, à toute la population arnestillienne ! N’est-ce pas un beau jour pour se réjouir ?

Leen pris un air dubitatif, qui masquait parfaitement la joie qu’elle ressentait en voyant l’homme si bien disposé.

Il fait beau, c’est vrai mais, au vu de l’époque troublée dans laquelle nous vivons actuellement, je craint que le peuple n’ait pas vraiment le cœur à faire la fête…

Ce à quoi l’homme répondit chaleureusement : Justement, c’est lorsque le moral est au plus bas qu’il faut s’amuser !

Vous avez certainement raison. Monsieur… ?

Cavalcanti… Mais, appelez-moi par mon prénom : Sammael

Moi, c’est Leen, enchantée de vous rencontrer Sammael.
Lançant un regard aux deux autres hommes qui n’avaient pas bronché durant cette conversation, elle ajouta, souriant de plus belle : Et qui sont vos camarades ?

Sans les laisser s’exprimer, voulant peut-être ramener l’intérêt de Leen a lui, le nommé Sammael répondit : Andrea de Barnèche et Thomas Delgar.
J’espère que vous vous joindrez à nous ce soir Leen.

Le voyant si bien disposé, Leen se risqua à ajouter en souriant de toutes ses dents et avec l’air le plus innocent du monde :

Ce sera avec plaisir Sammael. Mais, à propos de la fête, savez-vous qui l’organise ? Je n'ai vu aucun édit officiel à ce sujet...
Elle ajouta sur le ton de la confidence, appuyant ses dires d'un charmant sourire. Remarquez, je ne crois pas que Tepes apprécie ce genre de réjouissances. Avec un peu de chances, nous ne le verrons pas ce soir...


Après avoir échangé avec les deux autres un regard qui n'échappa pas à Leen; ce qui laissa supposer cette dernière que les trois hommes savaient probablement beaucoup de choses au sujet de la fameuse fête. Sammael poursuivit, légèrement sur la réserve :

On raconte que le bal est organisé par les rebelles…

Par les rebelles ?

Ce à quoi elle ajouta afin de remettre les 3 hommes en confiance et faire disparaître la tension qui semblait s’installer.
C’est une excellentes idée qu’ils ont eut là. J’espère sincèrement que cela nous remontera le moral. A nous mais aussi… A elle.
Et surtout que Tepes ne l’apprendra jamais…

A peine avait-elle terminé cette courte tirade qu’elle sentit l’atmosphère se détendre. Le "Elle" qu'elle venait d'énoncer était en effet d'après l'un de ses informateurs plus ou moins utilisé par les rebelles pour évoquer l'ancienne reine.

Son utilisation semblait avoir un peu déridé les trois hommes ce qui conforta Leen dans cette idée, de plus, Sammael ajouta à voix basse: nous l’espérons aussi…

Pour toute réponse, il eut de Leen un sourire nostalgique...
Maintenant qu'elle semblait avoir gagné leur confiance. La suite viendrait probablement d’elle-même...


Dernière édition par Leen le Mer 30 Déc 2009 - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Mer 30 Déc 2009 - 8:02

La petite effervescence causé par le regain d’activité passa inaperçu aux yeux communs des citadins sans méfiance. Plus occupés à oublier leurs tracas par l musique ou la danse ou même en se laissant aller à rêver sur un des banc bordant la grande place. Les musiciens continuaient de jouer, les divers acrobates et autres animateurs de fortunes assuraient un semblant de cohésion ce qui donnait l’impression que cette fête improvisée attirait de nombreuses autres personnes.

Mais cela ne concernait que les citoyens insouciant et plus à même d’être contentés facilement. Ainsi Lloyd avait attiré les faveurs du peuple ou tout du moins des citoyens présents au bal. Même si ces faveurs n’était pas pour lui mais pour « le chef des rebelles ». Mais cette fois-ci il allait être au cœur même de la petite assemblée afin de mieux pouvoir observer les personnes qui « ont jurer de servir le peuple ».


Ecoutant attentivement ce qui se disait autour de la colporteuse, il n’apprit rien de nouveau si ce n’est qu’elle était très douée pour l’usage des mots mais aussi des sourires contrôlés. Lloyd pensa alors qu’elle ferait un bon atout, une excellente carte à jouer dans la rébellion, bien qu’aussi dangereuse que salutaire. Mais il aimait le risque alors il ne se fit pas prier pour accepter lui-même son idée, après tout il était le seul sain d’esprit de la rébellion si l’on considérait qu’obéir à des voix serait une action totalement irrationnelle. En clair il s’incrusta dans le groupe en plein parloir psychologique afin de faire bouger les choses, décidément il devait tout faire même prendre les rebelles par la main pour les mener à une vulgaire réunion pseudo secrète où règne manipulation psychique et autres procédés peu recommandable.

Je ne voudrais point vous importunez dans votre discussion…
commença-t-il, … mais cet homme semble avoir quelque chose à vous dire. Montrant discrètement des yeux un homme bien bâti se tenant prés d’une porte de muret. Je crois savoir que c’est le signal… compagnon.

L’homme réagit incroyablement bien à ce mot et fit un geste enjoué afin d’inciter les autres à le suivre, mais il s’arrêta dans sa course. Quelque chose lui revenait, regardant d’un ait soupçonneux la personne dénommée Leen il l’inspecta rigoureusement, tentant de trouver un signe infaillible de son appartenance aux rebelles ou au loyaliste. Le signe ce fut Lloyd qui lui montra, Samael se décontracta et renouvela son geste afin de rejoindre l’ouverture.

Tel un petit cortège de cinq personnes, ils mirent en route, laissant Lloyd et Leen en queue, permettant une brève discussion à voix basse.

Vous faîtes donc partit vous aussi de la rébellion, vous savez décidément très bien feindre l’ignorance.


Cette phrase aussi courte que rempli de compliments admiratifs permettrait de tenir une courte conversation de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Age du personnage : 24
Peuple : Humaine
Rang : Recruteuse et colporteuse des anciens vifiers rebelles
Date d'inscription : 18/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Grand' place   Mer 30 Déc 2009 - 19:46

Effectivement, la suite ne se fit pas attendre et bientôt, Loyd se joignit au petit groupe formé par Leen et les trois rebelles… Cela ne surprit pas totalement la jeune femme mais, le tour que prirent les évènements après l’arrivé de Loyd fut encore plus intéressant : Apparemment, les rebelles attendait un signal. Signal pour quoi ?
Leen l’ignorait et elle hésita un instant à s’informer davantage. Cependant, elle se tut et suivit le mouvement.

Un instant elle avait craint d'être tombée dans un piège et d'avoir été trop imprudente en parlant aux trois hommes, cependant, le regard suspicieux que lui lança Sammael lorsque le signal qu’il attendait lui fut donné, fit disparaître ses inquiétudes.
S’il avait été à la solde de Tepes, il n’aurait pas bronché à l’idée que Leen les accompagna, bien au contraire…

C’est donc en toute confiance qu’elle les suivit et se retrouva en queue de peloton avec Loyd ce qui n’était pas pour lui déplaire...

Lorsque ce dernier lui fit remarquer qu’elle était très douée pour cacher son jeu, elle ne put s’empêcher de lui répondre sur le ton mutin qui lui était habituel :

"J'ai comme l'impression que vous n'êtes pas non plus totalement étranger à ce petit jeu mon cher Loyd. Je dirais même que vous y excellez"

Elle termina sur un sourire chaleureux qui pour une fois n’avait rien de feint.

"Je pense que nous allons bien nous entendre"

Il lui semblait que c’était à elle à présent de faire un pas vers les rebelles. Cependant, elle ne voulais pas se révéler trop rapidement. En tout cas pas avant de voir où on l’amenait. Elle choisit donc de se taire pour quelques temps encore…

Sous sol de la réunion


Dernière édition par Leen le Jeu 31 Déc 2009 - 16:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand' place   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand' place
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Grand-Place de la Ville] EVENT 01 ? L'ennui s'achève par le berceau de la vie et la mort.
» Entre stalkeuse et stalkée ! [PV: Folie d'Esquisse 8D]
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres :: Parties RP :: La ville (RP) :: Autres (marché, rues de la ville....)-
Sauter vers: