Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres

Arnestil, la suite de la V1. Un cruel tyran à remplacé la reine légitime et fait d'elle sa prisonnière. Depuis, la répression se fait omniprésente et, le peuple commence à regretter son ancienne souveraine. Quelqu'un mettra-t-il fin à cette terreur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'auberge du centre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: L'auberge du centre   Mer 20 Aoû 2008 - 10:16

Razah arriva enfin à l'auberge.

"Patron, une chambre pour passer la nuit."

"Tenez votre clé, ce sera 25 pièce d'or."

"Merci et voilà pour vous."

Il monta l'escalier et arriva à sa chambre; il se reposa pour la nuit puisqu'après il devrait chercher des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Mer 20 Aoû 2008 - 19:52

Après une bonne sieste, Razah descendit à la taverne, et but deux chopes de bière. Il avait réfléchi toute la journée, et après sa sieste, il décida de s'y mettre.

Il sortit de l'auberge et alla dans le quartier chercher des informations.

(Please comment on met la petite fleche pour changer de page)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age du personnage : 19 ans
Peuple : Humain
Rang : Guérisseuse
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Sam 23 Aoû 2008 - 11:47

Assise au fond de la taverne, Marion contemplait avec une curiosité mêlée de mépris les autres clients, dont la plupart étaient ivres. Les discussions, d'ordinaire sans intérêts, portaient aujourd'hui sur le changement de régime du royaume. Un vieillard chantait les louanges du nouvel imperator, tandis que deux marchands clamaient qu'ils allaient rejoindre la résistance et sauver la reine. Un paysan de passage racontait la fuite des citadins qui préféraient s'installer à la campagne... Mais celui qui était le plus écouté restait le boucher de l'ancienne Rue des Bouchers, maintenant Rue des Pals:

'Monstrueux... Juste à côté de mon étal... Pauvre vieux... Jamais entendu quelqu'un hurler comme ça, c'est moi qui vous l'dit, ce Draculea est un fou, un monstre! Partez! Faites comme moi, fermez boutique et fuyez le plus loin possible! Vous ne pouvez pas savoir ce que c'est tant que vous n'avez pas vu un supplice comme ça, c'est...'

L'homme fut interrompu par un cri provenant d'une des chambres à l'étage. L'aubergiste se figea, avant de réclamer un guérisseur à grands cris et de se précipiter vers la chambre.
Marion eut un fin sourire. Cela faisait plusieurs jours que la femme de l'aubergiste était à terme et qu'elle venait ici tous les soirs, pour être la première sur les lieux au moment de l'accouchement. Mais le bébé se laissait désirer, autant par les futurs parents que par la guérisseuse qui commençait sérieusement à avoir besoin d'argent. Heureusement, les gens étaient toujours plus généreux après une naissance...

La jeune femme poussa le vieil homme qui se hatait vers l'escalier et monta quelques marches avant de lui lancer:

'Va-t-en d'ici, vieillard. C'est un travail de femmes !'

Le vieux guérisseur ne répondit rien et s'en alla, tandis que Marion arrivait à l'étage en pestant contre les nombreux guérisseurs de la ville. Elle entra dans la chambre des aubergistes, s'approcha de la femme allongée sur le lit et envoya l'aubergiste chercher du linge propre et de l'eau bouillie. Elle sortit ses affaires et s'installa. Ce n'était pas le premier enfant de la femme et elle n'aurait pas grand chose à faire, mais elle pouvait toujours faire semblant de s'activer.

Une demi-heure plus tard, la guérisseuse coupait le cordon ombilical, lavait le nouveau-né, l'enveloppait d'un linge propre et le remettait au père souriant jusqu'aux oreilles.
'Vous avez un fils.' dit-elle, impassible.
Elle commença à ranger ses affaires.
'Merci ! Il s'appelera Orion, comme mon arrière grand père!' lui dit l'aubergiste avec le même sourire niais. Marion se figea.
'Un problème?'
'C'est très moche, Orion. Ah, et j'allais oublier, en plus de 25 pièces pour mon aide et des 10 pièce pour le dérangement, il est évidement que vous m'offrez le repas que j'ai dû interrompre pour votre gosse' répliqua-t-elle avec un sourire mauvais.

Elle recompta l'argent que lui donnait l'aubergiste de mauvaise grâce et le rangea soigneusement. Puis elle sortit sans un mot de plus.
Marion ne descendit pourtant pas. Elle avait mal à le tête et le boucan de la taverne n'arrangerait rien. Elle frissonna.
'Orion... Quel nom horrible !'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Sam 23 Aoû 2008 - 16:01

Revenu à l'auberge, Razah se posa la question : *Pourquoi y a-t'il autant de boucan aujourd'hui ?*

Il monta les escaliers pour rejoindre sa chambre. Arrivé à sa chambre il se demanda ce qu'il y avait au fond du couloir.
Razah avanca et entrouvrit la porte, l'aubergiste et sa femme étaient assis dans leur lit avec un enfant.

Razah se dit que la femme avait enfin accouché, mais peu important, il regarda un peu partout dans la pièce et vit une jolie femme assise, le visage caché par ses cheveux, Razah frappa à la porte et ouvrit :

"Alors, madame, vous l'avez enfin eu votre enfant, il est très beau, comment se nomme-t-il ?"

"Orion, mon mari trouve que ce nom lui va bien."

"Orion, mais c'est quoi ce nom ? C'est affreux !
Vous êtes un serviteur de Vlad tepes Drâculea, pour donner un nom pareil à son enfant ?"

L'aubergiste ne prononca aucun mot.

Razah regarda la jolie jeune femme et vit son visage.

"Allez-vous bien mademoiselle, vous n'en avez pas l'air ?"


Dernière édition par Razah la terreur le Sam 23 Aoû 2008 - 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age du personnage : 19 ans
Peuple : Humain
Rang : Guérisseuse
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Sam 23 Aoû 2008 - 19:33

[précision, je suis sortie de la chambre, je reste juste devant, et debout - ça a pas l'air évident comme ça désolée ^^']

Marion eut un demi-sourire. Pauvres aubergistes qui se faisaient une fois de plus critiquer...

Elle leva les yeux sur l'homme à la peau claire qui venait de lui parler, et mit un peu de temps à assimiler ses paroles, perdue qu'elle était dans ses souvenirs.

'Oui tout va bien, enfin non, enfin oui, enf... Oh ma tête...'

Elle se laissa glisser à même le sol, la tête entre les mains, un peu étourdie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Sam 23 Aoû 2008 - 20:20

Razah demanda de lui apporter de l'eau pour que la jeune femme aille mieux.

L'aubergiste se rua chercher de l'eau et revint.
Razah prit l'eau et la donna à la jeune femme.

"Désolé de vous posez cette question, mais quel est votre nom ?"


Dernière édition par Razah la terreur le Sam 23 Aoû 2008 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age du personnage : 19 ans
Peuple : Humain
Rang : Guérisseuse
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Dim 24 Aoû 2008 - 9:59

'Je m'appelle Marion...'

Elle ne prit pas l'eau.

'...Et je n'ai pas besoin d'être assistée.'

La guérisseuse se releva, les jambes encore un peu flageolantes, et affronta l'homme du regard, très mécontente de s'être laissée surprendre dans ce moment de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Dim 24 Aoû 2008 - 17:25

"Pourquoi me faites-vous un tel regard ?
Vous devriez vous reposez..."

Razah se releva avec un air bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 26
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Lun 25 Aoû 2008 - 17:32

Exclamation Grande place





Sylvius suivit de Jylk entra dans l’auberge, le ton semblait aux festivités et Von Drak n’eut pas le besoin de demander la cause de ce remue ménage que déjà un homme criait partout à qui voulait l’entendre que c’était un garçon. Il fut donc évident que la cause était une naissance. Sylvius interpella alors le tavernier descendu offrir une tournée.

Holà aubergiste, réjouis-toi, mais fais attention à son éducation future. Vous autres, tenez-vous tranquilles et continuez à festoyer comme il se doit.

Cela laissa planer un lourd silence qui dura quelques secondes, le temps qu’un ivrogne ne relance la beuverie. Quand aux hommes de Von Drak, ils quittèrent leurs sièges pour aller saluer leur général. Mais l’officier s’aperçut qu’un homme manquait à l’appel. Là encore, il n’eut pas le besoin de poser la question que déjà un de ses soldats allait au devant.

Il est à l’étage mon général, des fois que là haut il se passerait des choses moins nettes.

Von Drak acquiesça de la tête, leur fit signe de retourner à leurs occupations. Quant à lui, il monta à l’étage afin de trouver le dernier soldat. Arrivé dans le long couloir de l’étage qui donnait sur toutes les chambres, il vit un homme qui taillait bavette avec une jeune femme, bloquant à moitié le passage. Sylvius plongea son regard de fer dans celui des deux humains, usant de l’art pour surprendre une pensée mauvaise. Sylvius put aisément ressentir que la jeune femme était fort fatiguée. L’officier s’adressa à l’homme tout d’abord.

Allons, circulez, descendez donc boire pour vous réjouir comme ces autres ivrognes.

Puis s’adressant à la jeune femme.

Prenez une chambre et allongez vous, votre fatigue est presque palpable, prenez.

Il lui tendit de quoi prendre un chambre pour la nuit, afin qu’elle puisse reprendre ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age du personnage : 19 ans
Peuple : Humain
Rang : Guérisseuse
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Lun 25 Aoû 2008 - 18:34

La guérisseuse repoussa la main tendue du nouvel arrivant.

'Je ne veux pas de votre argent' dit-elle crânement, le regard dur.

Elle mentait. Une autre qu'elle aurait accepté l'argent et remercié l'elfe, mais Marion était bien trop orgueilleuse pour ça. Malgré son apparence fragile, elle mettait un point d'honneur à se débrouiller seule - bien qu'elle n'y arriva pas toujours - et ces deux 'bons samaritains' l'agaçaient prodigieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaris
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 23
Peuple : Humain
Rang : Egaré
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Mer 27 Aoû 2008 - 11:28

Lunaris ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit, contemplant le plafond sombre orné de voiles blancs déchirés qu'étaient les nombreuses toiles arachnéennes. Il n'avait encore une fois pas pu dormir, et de récents éclats de voix l'avaient sorti des griffes cauchemardesques de son passé. Il se leva doucement et se vêtit de son équipement couleur d'onyx. Il enfila son gilet, ses bottes et ses gants en cuir puis sangla ses spallières et sa ceinture en plaques à laquelle il accrocha son épée. Il contempla un portrait féminin froissé et marqué par les pliages, forma un mot sur ses lèvres, puis rangea le papier dans une poche intérieure de sa chemise noire et sortit de sa chambre.

L'homme ferma la porte derrière lui, les traits harmonieux et purs de son visage dans une impassibilité totale. Il s'arrêta et ses deux yeux sondèrent le couloir. Ils y trouvèrent le général Von Drak, un pullulement de personnes sans importance et une jeune fille aux cernes violacées à laquelle l'officier s'adressait, se voulant sans doute charmeur et sympathique. Lunaris s'adossa silencieusement au mur et observa la scène, la lumière blafarde d'une chandelle illuminant son visage parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Mer 27 Aoû 2008 - 16:56

Razah, voyant un général parler à la jeune Marion,
sortit de la pièce et se rapprocha du garçon venant de sortir de sa chambre.

Bonjour, Beau spectacle ! Le général m'a l'air d'un charmeur et d'un homme lugubre, je ne pense pas qu'il va réussir à l'avoir. J'ai déjà essayé de l'aider et elle n'a pas voulu.

Mais dites-moi, je ne vous ai jamais vu ici, vous êtes là depuis longtemps ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaris
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 23
Peuple : Humain
Rang : Egaré
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Mer 27 Aoû 2008 - 17:22

Lunaris soupira longuement, n'attribuant pas même un regard à l'indiscret qui l'avait abordé. Il laissa s'écouler quelques secondes, le regard plongé dans la flamme orangée d'une bougie. Il parla doucement, d'une voix impassible, pas même teintée de méchanceté.

Je n'ai véritablement pas l'envie d'engager une conversation avec vous. Rien ne vous sert donc de rester près de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Mer 27 Aoû 2008 - 17:38

Ne comprenant pas l'attitude de ce garçon, Razah partit à la taverne.

Mais qu'est ce qui se passe aujourd'hui ?
J'ai l'impression que beaucoup de gens me détestent.
Mais pourquoi ? Je n'ai rien fait, juste aidé une jeune fille !

S'il vous plait, un alcool bien fort.

Pourquoi ne pas me noyer dans ma solitude, moi qui voulais sauver la Reine Itzalina, je suis trop lâche pour m'approcher du château.
Pfff. Aller, je vais boire pour me saouler. Après tout, il n'y a que comme ça que je peux me faire remarquer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 26
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Mer 27 Aoû 2008 - 20:43

Suite au refus plutôt catégorique de la jeune femme, Sylvius remit en place les pièces dans une bourse de cuir noir attachée à sa ceinture. N’esquissant pas un seul sentiment sur son visage assombri par le jeux de lumière ambiant, il ponctua cette brève rencontre par quelques paroles avant de finir ce pourquoi il était là.

Alors place, ma générosité est rare et limitée.

Sur ce, Sylvius continua son chemin dans le couloir de bois, croisant à nouveau l’homme de tout à l’heure qui cette fois-ci discutaillait avec un fort jeune homme à la tête comparable à celle d’une poupée de porcelaine. Von Drak ne lui adressa qu’un regard observateur, ce fut là la seule chose qu’il fit avant d’entrer dans une chambre un peu plus loin.

Il entra dans une pièce et ce qu’il vit le surprit on ne peut plus. Un de ses hommes était aux prises avec trois adversaires, pas des ivrognes mais des hommes expérimentés semble-t-il et plutôt organisés. Il n’eut pas le temps d’intervenir car déjà les trois hommes s’échappaient par la fenêtre suivis d’un quatrième sorti de nulle part. C’était un véritable champ de bataille dans toute la pièce, le soldat transylvanien que Von Drak était venu quérir gisait mort, son sang inondant la pièce, une épée toujours plantée en son corps traversant de part en part ses flancs. Visiblement, il avait été attiré dans un guet-apens et en avait payer le prix.

Le regard noirci par la haine, ses traits tirés par la rage, c’est dans un sentiment d’impuissance et de tristesse qu’il retira l’épée et porta le corps dans ses bras pour ramener le pauvre soldat au château. Il recroisa du monde dans le couloir, puis, arrivé en bas, il lança son regard le plus mauvais à l’aubergiste et lui lança de son ton le plus glaciale.

Réjouis-toi de sa naissance, mais méfie-toi de sa mort.

Le gérant, pétri de peur, ne fit que balbutier, tandis que le reste des hommes du général se précipitaient pour ouvrir la voix. La route vers le château serait longue et pénible.



Arrow Châtelet d'entrée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaris
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 23
Peuple : Humain
Rang : Egaré
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Jeu 28 Aoû 2008 - 11:18

Lunaris, toujours adossé au mur, vit passer le général devant lui, soutenant son regard sans ciller, le lui renvoyant. Il ouvrit la porte d'une chambre un peu plus loin, et un chant d'éclats métalliques en sortit, suivi d'un bruit de pas précipités puis d'un silence éloquent. L'elfe noir ressortit ensuite, portant un soldat ensanglanté dans ses bras, la rage et la haine imprimée sur les traits de son visage. Il descendit et disparut de la vision des curieux présents dans le couloir.

L'impassible homme tourna la tête vers la jeune fille exténuée et la détailla silencieusement. Il rencontra son regard quelques secondes, puis parla.

Et qu'allez-vous faire, à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razah la terreur
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 03/08/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Jeu 28 Aoû 2008 - 13:31

Après quelques verres, Razah remonta dans sa chambre un peu sobre.
Arrivé à sa porte, il regarda le garçon dont le visage ne possédait pas d'émotion et la jeune femme ayant un mal de tête :

Vous formez un beau couple. Hips..."

Razah ouvrit sa porte et alla se coucher en fermant délicatement la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibana
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 27
Age du personnage : 20
Peuple : haut-elfe
Rang : garde du corps de la reine itzalina
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Lun 1 Sep 2008 - 13:13

Une longue cape noire sur le dos, la capuche rabaissée, Hibana se faufilait entre les rue. Passant la porte de bois brute, elle pénétra discrètement dans l'auberge. Elle n'avait pas l'habitude d'entrer dans les tavernes, mais elle ferait exception, pour une fois. Révisant les information que Gabriel lui avait données peu de temps auparavant, il semblerait qu'un enfant s'amuse a récolter des information sur l'état de la reine, et apparemment voulait savoir comment rentrer dans le château. Bref, une tête brulée. Cela pouvait aussi bien être un piège de l'imposteur, mais elle le saurait bien vite, ses capacité d'artiseuse n'étant pas à sous-estimer.

La jeune femme, une fois à l'intérieur, enleva sa capuche, laissant apparaitre sa chevelure flamboyante qui attirait les regards de plus d'une personne, dont celui de quelques transylvaniens qui se trouvaient là. Avisant les gardes, elle se plaça à l'écart de ceux-ci et commanda l'alcool le plus fort que le tavernier avait en sa possession et fixa le liquide d'un regard morne, en jetant tout de même un vague coup d'œil de temps en temps, au cas où le jeune homme ferait son apparition, et sondant vaguement les pensée des gens se trouvant dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akkarin
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 6
Age du personnage : 22
Peuple : humain
Date d'inscription : 16/08/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Lun 1 Sep 2008 - 21:04

Maintenant qu'ils étaient dans la place, il fallait penser à se loger. Point question de dormir dans la rue, comme un vulgaire manant. Akkarin voulait trouver un endroit qu'il jugerait digne de lui. Son cheval marchait au pas dans les rues tandis que ses serviteur cherchaient un lieu approprié, où leur maitre accepterai de coucher. Ils aperçurent une auberge.

Seigneur... Que diriez vous de cet endroit ? Il... il ne semble point mal famé et nous pourrons toujours améliorer votre confort s'il le faut... pitié ne me frappez pas...

Le serviteur mit les bras au dessus de sa tête pour parer un coup qui ne vint pas. L'homme en noir resta silencieux, arrêta son cheval et observa un instant la bâtisse. Un signe de tête, son second serviteur se jeta à quatre pattes du coté gauche du cheval. Akkarin prit alors appuis sur le dos du malheureux pour descendre de sa monture.

Conduis-le dans l'écurie de cet...endroit. Et lave le ! Exécution...


Le serviteur s'inclina et partit en courant. Akkarin soupira et décida qu'il était temps d'entrer, accompagné de son autre serviteur. Les têtes se tournèrent quand cet homme en robe noire et encapuchonné pénétra dans les lieux. Il se dirigea immédiatement vers la patron et lui demanda, d'une voix charmante:

Ta meilleure chambre disponible, s'il te plait. Et du vin pour moi et mes deux compagnons... Et puis-je te poser une question aubergiste ?


Bien entendu...

Quelle est ma meilleure façon de pénétrer dans le château je te prie?

L'aubergiste blêmit, ne sachant que répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age du personnage : 19 ans
Peuple : Humain
Rang : Guérisseuse
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Ven 5 Sep 2008 - 17:50

Marion ne répondit pas tout de suite. Elle observait la taverne, visible de là où elle se trouvait. Elle avait toujours bien aimé cette taverne, premièrement pour son ambiance assez chaleureuse, mais également pour ses clients. Simples ivrognes ou illustres voyageurs, ils recherchaient tous sensiblement la même chose : à boire, à manger et un endroit pour dormir, même si un tel regroupement attire forcément voleurs et autres escrocs. Pour sa part, la jeune guérisseuse cherchait surtout à trouver d'autres personnes à soigner, mais n'était malheureusement pas la seule.

Sans quitter la salle du regard, elle lacha d'une voix neutre :

'Je n'en ai absolument aucune idée, et je ne vois pas en quoi cela vous concerne'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonny
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 25
Age du personnage : 23
Peuple : Humain
Rang : Voleur talentueux
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Localisation : En ville
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Lun 17 Nov 2008 - 21:11

Exclamation Quartier des artisans

L’arrivée à l’auberge fut rapide, quelques rues traversées, des patrouilles esquivées aussi facilement que de dire « bonjour ». Après tant de mois passés à s’exercer et à examiner le moindre détail, rien ne lui échappait, son regard d’aigle scrutait les recoins. C’était le jour J de l’opération et il devait rester attentif aux moindres changements.


Quand il entra dans l’auberge, il put aisément concevoir que l’heureux événement était arrivé et que la femme de l’aubergiste avait enfin eu son enfant. Il passa rapidement à l’étage sans vouloir s’attarder. Arrivé en haut, il passa entre plusieurs personnes avant de finalement rentrer dans une chambre. Là, il prit à nouveau du matériel, quelques produits et liquides étranges, avant de s’emparer d’un long mantel et de faux papiers d’une qualité sans pareil. Avant de ressortir, il prit soin de tout ranger, il n’oublia aucun détail qui pouvait le trahir, il ferma calmement la porte et repartit à l’étage inférieur. Il paya l’aubergiste après une brève discussion futile sur la naissance tant attendue, puis ressortit.


Le temps ne lui manquait pas, il était plutôt en avance et cela lui permettrait de se mettre correctement en place et d’analyser avec précision la suite des événements. Rien ne devait échapper à sa vigilance, il n’avait pas droit à l’erreur ce jour-ci.





Arrow Quartier déserté


Dernière édition par Sonny le Lun 1 Déc 2008 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibana
Absent (e)
Absent (e)
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 27
Age du personnage : 20
Peuple : haut-elfe
Rang : garde du corps de la reine itzalina
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Ven 28 Nov 2008 - 20:38

Hibana avait fini son verre depuis plus d'une heure, passant le temps à scruter les esprits des personnes passant par là, mais l'enfant qu'elle cherchait ne passait pas parmi eux, et il ne semblait pas décider à le faire. Elle perdait son temps ici. Eh bien, soit, se relevant d'un bond, elle rejetât sa chevelure flamboyante en arrière, attirant les regards par le même occasion. Se tournant vers ses spectateurs, elle leurs jeta un regard a peine intéressé, les dévisageant tour a tour. Valsant entre les tables, elle se dirigea vers l'aubergiste, pour lui lancer d'un ton morne :

"Tenez...gardez la monnaie..."

Puis, reprenant un pas rapide, elle ouvrit la porte à la volée, laissant la lumière s'infiltrer dans l'auberge avant que la porte ne se referme sur elle. Elle rabattit sa cape sur son visage et se dirigea vers le quartier déserté en fulminant contre son rendez-vous raté.


Arrow Quartier déserté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 26
Peuple : Humain
Rang : Chef des rebelles
Date d'inscription : 21/01/2009

Feuille de personnage
Localisation : inconnu
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Dim 15 Fév 2009 - 20:58

Exclamation La grande place




Le froid se faisait de plus en plus sentir, tout comme la fatigue et ce malgré le fait qu’il n’ait nullement fait grand-chose d’épuisant ou de physique. Cette fatigue s’était peu à peu transformée en sommeil, en un sommeil plutôt incapacitant, et il peinait à garder son esprit aussi clair qu’à l’accoutumée. Mais après avoir marché quelques mètres, et manqué de tomber au sol à chaque pavé mal agencé, il se laissa aller à user de l’art pour se redonner un peu d’énergie. Bien que tout à fait factice, cela marcha juste assez pour atteindre l’auberge la plus proche.


Quand il fut devant, il put s’apercevoir qu’elle était des plus classique, une grande battisse sale, un toit de chaume par ci, de paille par là. Sans doute l’auberge la plus ancienne de la ville, mais sans conteste la plus visitée, et la plus rentable de toute. Elle attire la clientèle d’à peu près toutes les classes, sauf des bourgeois assez riches pour s’offrir un meilleur repas.

La porte grinça, mais ce fut en vain, personne ne l’entendit, et il régnait même à cette heure des plus tardive une ambiance festive, le bruit ayant étouffé bien plus que nécessaire le bruit de la porte, et l’entrée de Lloyd aurait été la plus discrète si le courant d’air frais n’avait été ressenti par la plupart. Il avançait en slalomant entre les tables, esquivant les personnes dont les mouvement étaient rendus beaucoup plus brutaux et moins fluide à cause de l’alcool. L'aubergiste finissant de resservir un chope de bière, interpella Lloyd de sa voix forte.

"Hey ! Viens par là que je te serve à boire !"

La voix tonitruante de l’homme ne manqua pas d’attirer l’attention de Lloyd, mais sa tête commençait à lui faire mal et l’ambiance n’y arrangeait rien. D’un air oppressé, Lloyd fit mine de décliner l’offre et préféra demander un lit pour la nuit.

"Prend ta chambre de d’habitude, elle est libre ce soir si tu veux. J’ai fait les petits aménagements que tu m’avais conseillé."
Ajouta l'aubergiste.

Lloyd, afin de meubler la conversation, continua la discussion un petit moment encore, passant outre ses maux de tête.

"Et alors ? Tu y as gagné ou non ?"


"Oh ça oui, les clients sont heureux de pouvoir dormir sans avoir à supporter le vacarme de la taverne. J’ai pu renflouer un peu le coffre. Allez va, je ne vais pas te faire souffrir le martyr plus longtemps, je vois bien que tu n’es pas dans ton assiette."

"Merci bien, je vais piquer un somme, on se voit demain matin."

"Bien sûr, allez file donc te mettre au lit !"

Le sourire aux lèvres, il lui montra l’étage du doigt, Lloyd se retourna et monta lentement les marches, se tenant fermement à la rampe, son sang tapant fort en son crâne, il lui semblait que des vertiges le prenait. Il fit un ultime effort afin de pouvoir entrer dans la chambre qui lui était allouée. Ne prenant ni le temps d’ôter ses vêtements, ni même de vérifier la pièce, il s’affala sur le lit afin de profiter d’un repos bienfaisant et réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucinda Arcieres
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 21
Age du personnage : 25 ans en apparence
Peuple : Mi humain, mi Elfe
Rang : Tailleuse
Date d'inscription : 13/07/2009

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Jeu 16 Juil 2009 - 18:44

La porte de l’auberge grinça en laissant passer Lucinda et sa grosse besace.

Le voyage avait été long et parfois rude.
Ils avaient été victime deux fois de suite d’une attaque sur la route et la jeune femme s’était félicitée d’avoir pensé à louer les armes d’anciens mercenaires. Ces derniers avaient repoussé les assauts avec une étonnante facilité.
Mais cela n’avait pas été le seul danger auquel la joyeuse troupe avait du faire face. Ils avaient prit une route passant par les collines et le chemin était si endommagé par endroit que les carrioles avaient manqué de faire le grand saut. A certain moment, ils s’étaient retrouvé sans nourriture, à d’autre, sans abri pour se protéger des averses. Parfois, ils avaient été à court d'eau et si l’un des charretiers n’avait pas été vifier, ils seraient morts assoiffés. Elle s’était étonnée de voir cet animal – dont elle avait oublié le nom – fouiner partout avant de se mettre à creuser et trouver une source.

La jeune femme ôta son couvre-chef et le secoua légèrement tout en se dirigeant vers le comptoir.

Elle était vêtue d’un pantalon de lin bordeaux fourré dans des bottes de cuir noir et une chemise blanche aux manches larges coincée dans un corset de cuir foncé constellé de dorures. Elle aurait pu porter l’une de ses robes faites dans le plus doux des tissus mais son présent vêtement lui rappelait à quel point le mauvais lin était dru et râpeux. Rien à voir avec le satin, la fourrure ou autre douceur qui ne demandait aucun effort pour être porté.

Elle adressa un sourire à l’aubergiste qui était encore occupé avec un autre client.

Cyrian et Eliel n’étaient pas là. Ils étaient partis placer les chevaux aux écuries et aider les conducteurs des carrioles à les décharger dans leur nouvel atelier. De toute façon, elle n’aurait pas supporté de voir les yeux exorbités de son domestique. Il ne pouvait s’empêcher de psalmodier entre ses dents dès qu’il croisait des personnes manquant d’hygiène et cela l’énervait considérablement.

Elle ne pouvait s’empêcher de se réjouir en pensant à la tête que ferait ce pauvre Cyrian, découvrant qu’elle avait choisit une auberge modeste.

- Bonsoir, monsieur.

Dit-elle avec un léger accent dans la voix, ce qui fit tressaillir l’aubergiste.

- Hum…

Elle fit mine de réfléchir.

- Auriez-vous des chambres de libre ?

L’homme acquiesça lentement, les sourcils froncés.
Lucinda se dit qu’il ne devait pas trop aimer les étrangers, aussi fit-elle un effort sur elle-même pour être la plus agréable possible.

- Ah ! Voilà une bonne nouvelle… J’aimerai une chambre de deux et une chambre unique. Hum… Je ne dirais pas non à un petit verre aussi et…

Elle pivota sur elle-même, fouillant la salle des yeux.

- Ca ne vous dérange pas si je prends la place, là bas ? C’est une table de quatre mais des amis à moi vont bientôt me rejoindre…
- Pas de problème, ma p’tite dame.

Et pour la forme, elle ajouta :

- Fin de soirée, hein ? Ca va ? Vous tenez le coup ?

L’homme l’observa avec des yeux ronds.
Elle lui adressa un sourire aussi chaleureux qu’un bon feu de bois… Une arme à laquelle personne ne pouvait résister, même pas un grizzli réveillé en plein hivers.

- Ben… On fait avec m’dame ! C’est difficile de rester à flot, ces temps-ci… Vous savez…
- Oui, oui… J’ai entendu dire que votre Reine avait été remplacée par… Une personne un peu plus sévère dirons-nous…

L’homme acquiesça d’un air triste en lui tendant les clés des chambres. Elle lui fit un clin d’œil.

- Vous en faites pas ! Les commerçants font la richesse du pays ! Enfin… Ca et les impôts…

Elle ajouta ça sans se départir de son air enjoué et l’aubergiste ne pu réprimer son rire.

- Ah ça ! Vous l’dites bien ! Comme si on avait pas assez de problème à nourrir nos enfants… Et c’est qu’ils sont gourmands avec ça ! M’enfin… Je vous sers quoi, moi, avec ça ?
- Hum… Un hypocras, si vous avez…
- Pour sur !
- Merci, bien… Gardez ce qu’il en reste.

Dit-elle en donnant plus que ce qu’il n’en faut pour le tout.

Elle emmena le tout à la table qu’elle avait repérée près de la fenêtre et s’affala sur une chaise, oubliant les bonnes manières. Elle poussa un soupir en passant sa main sur ses mollets fatigués puis se laissa glisser sur sa chaise, le dos en compote.
Elle ferma les yeux un moment, appréciant le bruit réconfortant que faisaient toutes ses vies autour d’elle. Elle se releva, clignant des paupières.
Ses yeux lui piquaient avec ce mélange de poussière et de fatigue.

Elle s’étira discrètement, saisit son verre en douceur et se mit à la siroter en détaillant chaque personne présente sans retenue, leur créant mentalement le vêtement qui les mettrait en valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waïtaro
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 27
Age du personnage : 19 ans
Peuple : Humain
Rang : Héraut d'ambre
Date d'inscription : 18/08/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'auberge du centre   Ven 17 Juil 2009 - 10:37

Exclamation Cabane de Yuri

Waïtaro était enfin arrivé en ville. Celle-ci n'était pas très différente du temps de la souveraine légitime mais l'atmosphère qui s'en dégageait présentement la rendait quelque peu usée, appauvrie par la venue des transylvaniens.
Après avoir suscité la surprise et l'admiration devant son habit "Siriusodule" de héraut, il entra dans une discrète auberge afin de ne pas se faire remarquer.
Discrète convenait peu comme mot, car cette auberge, qu'il avait prise pour une petite auberge miteuse depuis le dehors était en réalité plus grande et plus bondée qu'une autre l'aurait été.

Hum...Tarclès ?

Hmm...ce n'est pas bon, tu attires trop l'attention !

Ne te vexe pas, mais au début je croyais que c'était l'unique but de ce vêtement excentrique...

Waïtaro comprit tout de suite au silence de Tarclès qu'il avait fait mouche.
Il ne chercha pas à se justifier puis s'avança vers le comptoir.
Presque tous les regards étaient figés sur lui et l'ambiance joyeuse de la taverne se retirait légèrement.

Hydromel..., déclara nonchalamment Waïtaro.

Le tavernier ne broncha pas et lui servit un verre qui dégageait une douce et agréable odeur de miel. Pour détendre l'atmosphère, il tenta d'engager la conversation.

Vous savez, mon bon monsieur, dit-il, par ici on préfère plus les bières et les vins...

Jamais pendant le service, coupa Waïtaro.

Le tavernier ne dit plus un mot. L'atmosphère initiale de l'auberge reprenait peu à peu, même si chaque client surveillait Waïtaro du coin de l'oeil.
Celui-ci pouffa puis chercha une place parmi les clients.
Trois tables étaient envahies par des joueurs de cartes et de dès qui puaient l'alcool. Les autres étaient peuplées de simples citoyens qui bavardaient en riant, à une autre se trouvait un moine bourru, à une autre une jeune femme discrète et enfin deux gens d'armes soûls qui semblaient avoir choisi le vin pour oublier leurs difficultés.
Une table était libre, Waïtaro alla s'y asseoir.
Tout en buvant son breuvage, il triturait nerveusement l'Oeil de Carmath.
Des bribes du passé lui revenaient par à-coups en mémoire.
Il soupira.
Ferma les yeux, puis termina son verre tout en somnolant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge du centre   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Centre Arthurien
» Centre de perfectionnement Coiffure
» Une soirée à l'auberge (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres :: Parties RP :: La ville (RP) :: Tavernes, auberges et restaurants-
Sauter vers: