Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres

Arnestil, la suite de la V1. Un cruel tyran à remplacé la reine légitime et fait d'elle sa prisonnière. Depuis, la répression se fait omniprésente et, le peuple commence à regretter son ancienne souveraine. Quelqu'un mettra-t-il fin à cette terreur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Description d'Ewëndan

Aller en bas 
AuteurMessage
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 23 ans
Peuple : 3/4 humaine 1/4 elfe
Rang : Ex reine d'Arnestil, actuellement prisonnière de l'impérator
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Chateau d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Description d'Ewëndan   Lun 18 Aoû 2008 - 14:26

Le royaume elfique : Ewëndan



La forêt :

Au delà des frontières nord d’Arnestil, se trouve la forêt d’Ewëndan, pays des elfes. Ce peuple vit reclu au fin fond de la forêt, entièrement en harmonie avec la nature. Les elfes, êtres immortels, beaux et gracieux, ont choisit depuis la nuit des temps de rester éloigné de tout.

La forêt d’Ewëndan est la plus grande étendue d’arbre qui puisse exister au monde. En ce lieu, la terre y est très fertile et permet ainsi à la nature de se développer constamment, même en hiver, avec une rapidité nettement supérieure au reste du monde.

Les arbres sont tous gigantesques, vieux de plusieurs centaines d’années, et forment ainsi un haut plafond qui culmine à une hauteur d’environ soixante-quinze mètres. Ils comprennent une grande diversité d’espèces dont plusieurs inconnues. Il n’y a que peu de jeunes arbres, car ils poussent rapidement dès leur plantations. En vérité, il est de la tradition elfique de planter un arbre à chaque naissance d’elfe.


Les villes :

Au centre de la forêt, les elfes ont installé leur capitale : Erivan. C’est une ville immense, située en même temps au sol et dans les arbres. Les elfes n’ont pas réellement bâti leur ville, mais ils se sont eux-même adapté à la forêt. Les maisons, construites entièrement en bois, peuvent ainsi être perchée à plus de cinquante mètres. Pour y accéder, un escalier en colimaçon – toujours fait de bois – se trouve autour du tronc d’arbre. Erivan est constitué de centaines et de centaines de bâtisses, dont certaines se trouvent à même le sol, et en hauteur. Chaque objet, chaque structure, chaque maison, est construite avec le plus grand soin, et la finesse de leurs ouvrages peut ainsi avoir été créé au fil d’une centaine d’année. Chacune des choses qu’ils entreprennent dure beaucoup plus longtemps que celles des humains, et ce peuple est reconnu comme lent. Pourtant, c’est simplement que les elfes savent prendre le temps de faire les choses.
La ville, gigantesque, contient presque l’intégralité de la population haute elfe. Le reste est dispersé dans la forêt, vivant dans de petits villages isolés. Peu de gens sont reçus à Ewëndan, car les elfes n’aiment pas, en général, les étrangers : ils trouvent les humains irréfléchis, et peu sages. Etre admis au royaume des elfes est donc un grand honneur.


Les elfes :

Ces êtres sont de taille généralement plus grande que celle des hommes. Gracieux, ils ont pourtant une grande force et une endurance élevée. Ils peuvent marcher plusieurs jours sans dormir, si nécessaire. Ils ont aussi la capacité à être très résistant en combat – ils apprennent à manier dès leur plus jeune âge l’arc, l’épée, et la lance. Leur arme favorite est l’arc.
Leurs formes sont délicates et les traits de leur visage, fin. Les elfes sont réputés pour leur éminente beauté. L’un de leurs signes particuliers est la forme pointue de leurs oreilles. Comparé à un humain, c’est leur signe de distinction.

Ils ont l'habitude de porter des vêtement entièrement fabriqué à partir d'éléments végétaux transformés ou simplement arrangés avec soin et refusent de vendre les merveilles qu'ils constituent à des non-elfes.
Les traits essentiels du caractère elfique sont avant tout le mystère. Ils n’aiment pas dévoiler leurs sentiments, et préfèrent se refermer sur eux-même. Ils ont un mental d’acier, et une volonté de fer. Parfois, ils peuvent se montrer très vantards lorsqu’ils se retrouvent face à des humains. Ce peuple n’en reste pas moins bienveillant sur le reste du monde, et peut être capable de faire de grandes choses pour une cause qu’ils défendent. Avec le nombre indéfinissable d’années qu’ils vivent, les elfes acquièrent tous une sagesse remarquable, ce qui peut servir pour conseiller d’autres elfes plus jeunes. Une autre de leurs caractéristiques est leur grâce. Chacun de leurs mouvements sont réalisés avec naturel, mais d’une beauté indescriptible.
La fécondité des elfes est très faible pour compenser avec leur longue espérence de vie. Les elferions – ou elferine pour les filles - sont donc très rare, et une bénédiction pour la famille. Avoir un frère ou une sœur est donc execptionnel.


Les coutumes :

Les elfes célèbrent pendant l’année une fête particulière :
L’Armënoë
Cette célébration est basée sur le renouveau, sur le printemps, sur la nature qui renaît. Les bourgeons vont éclore, les animaux vont procréer, les feuilles duveteuses des arbres vont repousser. Elle a lieu à la troisième pleine lune – trois étant un chiffre magique et signe d’abondance, et la lune influente sur le temps.
Les elfes se rassemblent tous le soir de la pleine lune aux portes de leur ville – ou village – tous habillés de grandes capes grises, armées d’un large capuchon, tenant chacun une petite lanterne dans laquelle une luciole virevolte. Au moment où la lune se lève, la procession se met en marche et entame un long trajet qui durera toute la nuit. Les elfes, marchant les uns derrières les autres, s’avancent doucement entre les fougères, et suivent l’étroit sentier qui délimite leur parcours. Lorsque la lune est au plus haut dans le ciel étoilé, la procession entonne un chant : le chant du Vincarna (renouveau). D’abord faiblement, puis, de plus en plus fort au fil des heures. La nature est silencieuse, éveillée, à l’écoute. Les lanternes se balancent doucement au dessus du sol, tandis que la procession avance sur le chemin. Le parcours, est en faite une reproduction parfaite des limites de la forêt, mais en plus petit. Quand la lune s’efface et que les premiers rayons du soleil apparaissent, la procession termine son chemin et rentre à Erivan ou dans leur village. Selon leurs croyances, ce rituel permettra à la nature de renaître.
Les elfes retirent alors leur cape et posent leur lanterne. Dessous, des habits de fêtes sont déjà enfilés, et des sourires malicieux s’étirent aux coin des lèvres. Il est temps de faire la fête, de se lâcher, d’abandonner leur sérieux habituel. Ils se rejoignent dans les clairières. Ils installent les buffets, et les musiciens s’accordent. Les lucioles volent au-dessus et éclairent la clairière encore envoûtée de la nuit ténébreuse. Les elfes se mettent alors à danser, à rire, à jouer, et à sauter. On a plus peur de se saouler, l’Elixir – boisson ressemblant vaguement au vin – est à volonté. La fête dure toute la journée. Puis, quand le soleil se couche, il est temps de rentrer chez soi, de revenir à la vie normale et à ses occupation quotidienne.


Le dirigeant elfique est actuellement la reine Lalwende.


----------------------------------------------------------------
(Un grand merci à Arya pour cette belle présentation du peuple elfique)

_________________
Présentation d'Itza

S'il vous plais, mettez un lien vers la page ou votre perso se dirige quand il se déplace. POur ceux qui comme moi essayent de tout lire, c'est beaucoup plus confortable... Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumearnestil.lightbb.com/portal.htm
 
Description d'Ewëndan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» [HRP] Description de la forêt
» Description physique (PV Vlacula)
» Description & Plan de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres :: Parties RP :: Régions voisines d'Arnestil (RP) :: Ewëndan, le pays elfique-
Sauter vers: