Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres

Arnestil, la suite de la V1. Un cruel tyran à remplacé la reine légitime et fait d'elle sa prisonnière. Depuis, la répression se fait omniprésente et, le peuple commence à regretter son ancienne souveraine. Quelqu'un mettra-t-il fin à cette terreur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jardins

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Jardins   Lun 11 Aoû 2008 - 11:00

Exclamation Appartements de Sylvius Von Drak




Quand Sylvius arriva dans les jardins, il put constater qu’ils étaient tout bonnement vides. Apparemment personne n’était aussi matinal que lui, la rosée perlée sur les feuilles et l’herbe, tandis que doucement la nature elle-même s’éveillait. Il était venu en ce lieu pour il ne savait quelle raison, peut-être pour y trouver ce qu’il lui manquait, ou un signe quelconque. Il erra quelques instants dans ces jardins ensommeillés encore d’une nuit fraîche quand un homme vint à sa rencontre. C’était un garde, habillé d’une tenue de cuir, et tenant dans sa main un petit parchemin enroulé et scellé d’un sceau.


Monseigneur, une missive de la part de l’Imperator Draculea.



Le garde lui tendit la main pour lui remettre le parchemin, Von Drak le prit et, regardant le sceau, put reconnaître celui de Vlad Tepes. Il le brisa lu attentivement le parchemin. Quand il eut fini, il laissa échapper un soupir avant de répondre au garde.


L’heure a sonné, vous pouvez disposer, quant à moi je dois me rendre aux geôles. Exécutez l’ordre que l’empereur vous as donné, je vous retrouve là bas.


Le garde fit un signe de tête et partit de son côté, tandis que Sylvius quittait les jardins pour se rendre à la cellule de la marquise, cette fois ci le destin frappait décisivement.




Arrow Cellule de Cassandre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 14 Aoû 2008 - 20:39

Exclamation Appartements de cassandre D'Allambré

Après être passée à la réserve pour prendre un panier et plusieurs tentatives pour semer le garde du corps que le souverain avait cru bon de lui attribuer, Cassandre arriva aux jardins seules ayant laissé Azurius quelque part dans l'aile droite du château ou peut-être dans la gauche, elle ne savait plus très bien et n'avait jamais eu le sens de l'orientation.

Elle alla directement dans le potager pour cueillir des feuilles de fraisier, en regardant cependant par terre en quête d'orties. Bien évidemment, il était peu probable qu'elle trouve un nuisible dans les jardins d'Arnestil, mais une négligence de la part des jardiniers lui laissait le maigre espoir d'en trouver.

Elle arriva au potager en cherchant toujours ses orties, lorsqu'elle tomba sur un bosquet de thym, ce n'était pas une plante qu'elle recherchait particulièrement, mais ses cours de botanique lui avaient appris qu'elle guérissait plusieurs maux et contrait certains poisons, une plante plutôt intéressante et Cassandre se chargea d'en cueillir une bonne poignée.
Elle s'enquit ensuite au fond du potager, là où était planté les fraisiers. Elle prit également une bonne poignée de cette plante et repartit cette fois vers le jardin d'agrément.

Elle trouva rapidement la belladone sous un buisson de rose, elle la décortiqua soigneusement car tout dans cette plante était utilisé, de la racine aux feuilles en passant par la tige, qui, de plus, entrait dans la composition des plus puissants poisons selon les dires d'Arsenic. Elle prit ensuite quelques minutes de repos, laissant l'air lui caresser le visage et son corps se reposer délicatement au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 27 Aoû 2008 - 22:08

Exclamation Châtelet d'entrée




Il fut vite arrivé dans les jardins, ayant pressé le pas sous la pression des événement il sentait qu’il allait craquer et cela serai néfaste pour une quelconque forme de vie proche de lui. Il jurait intérieurement, tout en maudissant ces humains et implorant Dieu de lui donner la force de venger l’homme qui était un véritable frère d’arme pour lui. Jamais son esprit n’avait été aussi noir qu’en ce jour, et sans doute jamais il ne connaîtra le repos tant qu’il n’aura pas mis à mort lentement chacun des protagonistes ayant participé au meurtre du transylvanien.


Le jardin libérer pleinement ses odeurs suaves et sucrées à présent que le soleil battait son plein. Le ciel bleu très légèrement nuageux laissait paraître des rayons de soleil enluminant cet espace verdoyant. Sylvius parcourait les allées d’un pas pressé et nerveux, ne prenant nullement la peine de regarder une fleur, une branche ou même l’herbe à ses pieds. Perdu dans les méandres de sa conscience, il s’aperçut tardivement de la présence d’une seconde personne. Très vite il pus reconnaître qui était cette personne, la dénommée marquise d’Allambré se trouvait elle aussi en ce lieu et profitait apparemment du beau temps pour s’adonner à la cueillette et à la rêverie.


Il tâcha à l’aide de son Art de masquer ses tracas du moment afin de garder l’esprit clair face à la jeune femme. Usant ainsi de ses prédispositions il engagea une légère conversation avec la marquise.


Quel motif vous a conduit en ce lieu madame ? A peine libre vous voici déjà affairés dans les jardins royaux.


Marchant d’un pas lent, les bras croisés contre ses habits légers d’étoffes, il attendit la réaction de Cassandre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 27 Aoû 2008 - 22:39

Alors que la jeune marquise se pretait à des revasseries peu conforme à ses habitudes, elle entendit des bruits de pas s'approchant. Elle n'y preta guère attention, se disant que cette personne devait encore être un serviteur se rendant aux cuisines, jusqu'a ce qu'une voix lui adresse la parole. Elle rouvrit les yeux et s'aperçut que le général transylvanien qui était venue la voir de nombreuse fois dans sa cellule se tenait devant elle, Cassandre se leva alors, fit une génuflexion des plus courtoise et resta debout au coté de Sylvius, respectant ainsi son grade.

-Messire, je suis honorée et surprise de votre visite. Je ne m'attendait point à vous revoir en ce lieu. Voyez vous, je viens ici afin de retrouver un peu de paix intérieure mais aussi pour trouver quelques herbes nécessaire à la confection de certain poison pour notre seigneur. Pour l'instant il ne me manque que des orties, si vous en aviez aperçut ou si vous saviez ou je pourrait en trouver cela m'arrangerait que vous puissiez me le dire, j'en cherche depuis ce matin et je commence légèrement à fatiguée.

Elle regarda le général avec un franc sourire, après tout ce fut le seul qui lui avait montrer un peu de compassion au moment ou elle en avait le plus besoin. C'est alors qu'elle s'aperçut de l'humeur du transylvanien, ses yeux rouge sang exprimait de la fureur contenu, apparament il essayait de le cacher mais depuis sa rencontre avec Arsenic, Cassandre s'était vu octroyée d'un sensibilité exacerbée.

-Quelque chose ne vas pas messire, vous semblez contrarié ? Voulez vous en parler ou preferez vous le taire ?

Elle essayait d'être aimable et courtoise, lui rendant ainsi sa gentillesse passée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 27 Aoû 2008 - 22:59



Il était découvert, il n’était apparemment pas assez concentré, l’événement passé l’avait étonnamment atteint. Et le voici à parler, seul à seul avec une humaine, certes il l’avait précédemment bien traité et lors de son enlèvement et lors de sa captivité. La marquise, à la recherche de plantes, lui avait posé des questions en retours des siennes et bien que ce ne soit dans ses habitudes il se dit que passait un moment ici ne lui ferai peut être pas de mal, bien sûr il lui fallait rester prudent. Il se décontracta quelque peu, faisant signe à la marquise de regagner son siége improvisé de tout à l’heure.

Rasseyez vous je vous prie, vous n’avez pas à rester debout de la sorte, même en signe du moindre respect ou gage de bonne conduite. Vous trouverez sûrement des orties dans les verdures de la ville ou dans la campagne mais point en ce lieu apparemment soigné. Et la raison de mon tracas est que la vile race à laquelle vous appartenez vient d’assassiner librement un de mes meilleurs hommes. Aussi ne vous étonnez point de mon humeur, je sais bien que hormis la race à laquelle vous appartenez votre éducation vous a au moins permis de ne pas être comme eux. Pourquoi rester au château ? En tant que noble vous disposez normalement de terres en ce pays, non ?


Certes sa hargne restait dans ses paroles et teintait ses dires, il ne savait de quoi de parler, ni même quoi faire. Pour sûr ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait seul à seul avec une charmante femme, mais les conditions étaient bien différentes de celles d’aujourd’hui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 27 Aoû 2008 - 23:27

Les paroles de Sylvius l'avait quelques peu secouée, ainsi elle appartenait à une race vile. Il est vrai cependant que ses congénères humains se montrer bien plus barbares et malappris que les elfes quel qu'ils soient. La marquise apprécia cependant les compliments, dissimulés certes, du général.

-Je pense pouvoir vous aider à regler ceci général, le peuple me connait j'ai souvent accompagnée la reine lors de ses descentes en ville je dois surement faire quelque chose. Je pense que cela peut vous arranger autant vous que ma race comme vous dites et si cela peut épargner des vies ... Je le fais pour vous général, je vous apprécie et ne supporte pas vous voir dans cet état, aussi réglerais-je ce problème dès cet après midi.

Elle sourit de nouveau au transylvanien essayant de lui apporter une petite dose de réconfort même si celle la était minime.

-Et la raison, pour laquelle je reste au château, est justement pour agir dans des situatuions comme celle la. Je tiens éperdument à toute vie, je sais ce que procure la sensation de perdre un être cher et je veux éviter ceci à autant de monde que possible. Et puis mon père est fort occupé et la cie ici est beaucoup plus intéressante que dans ma ville natale croyais moi.

Elle planta son regard azur dans les yeux rouge sombre du général Von Drak se laissant pour la première fois transporter par un regard qu'elle jugeait terriblement beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 8:48

Sylvius même dans une mauvaise passe, ne pouvait laisser faire ceci, son honneur était en jeu et il ne pouvait laisser la marquise s'occuper de cela. Von Drak remarqua fort bien les signes de sympathie qu'elle lui adresser. Il lui adressa de légères paroles pour commencer.


Nulles vies ne seront épargnées, et je ne vous laisserai pas faire quoique ce soit à ce sujet. C'est à moi et à moi seule de rendre justice contre ces fourbes.



S'arrêtant un moment, il tourna la tête vers le château, ne remarquant personnes aux fenêtres il invita prestement la marquise à se dirige un peu plus loin dans les jardins, derrière des massifs de fleur afin d'être à l'abri des curieux. Arriver derrière, il reprit la parole, d'un ton souple, le regard plongé dans ce lui de la marquise d'Allambré.



Votre fougue vous a était salutaire en les heures sombres, mais à présent vous semblez ignorez le danger qui nous guettent. Si je suis vu à vous parler ainsi, j'y risque beaucoup, l'empereur lui même m'a déjà avertit par deux fois.



Sylvius jeta des coup d'œil rapides vers les alentours, usa de son art, puis en revint à la discussion.



Apparemment votre garde du corps n'a point su vous suivre à la trace. Et il serai dangereux que je vous laisse seule aller à votre chasse aux orties sans protection, mais si vous étiez vu à mes côtés, je doute que votre crédibilité auprès du peuple n'en soit inchangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 10:31

Le général parla une nouvelle fois, lui disant que sa vengeance s'accomplirait sans son aide. La marquise trouva cela fort dommage mais elle ne s'opposa pas à Sylvius, au contraire elle respecta sa conduite. C'est alors que le transylvanien attira Cassandre derriere un massif de fleurs, à l'abris des regards. La jeune femme ne comprit pas ce que Sylvius faisait.

-Pourquoi ... ?

Von Drak lui dit alors qu'il ne pouvait se retrouver seul avec la marquise sans éveiller certain soupçon, notament de la part de l'imperator.

-Je ne comprend pas, je ne vous veux aucun mal et nous ne faisons rien qui va à l'encontre de notre empereur me semble-t-il ?

Il remarqua alors l'absence de son garde du corps, monologuant quand à la sécurité de la marquise et sur la réputation de celle ci si on les apercevait ensemble.

-Messire, le peuple sais ce que j'ai fait pour lui depuis nombres d'années et ils ne nous verront pas, faites moi confiance. Et puis je suppose qu'en votre compagnie je ne risque pas grand chose, je me trompe ?

Elle jaugea du regard le transylvanien et put apercevoir que celui ci avait plusieurs armes, notamment une épée au coté, et, la proximité de Sylvius lui permit de le deceler pour la premiere fois, que malgré son allure gracieuse, le transylvanien arborer une musculature fine certe mais également impressionante. Elle se sentit alors subitement soulagée et détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 10:51

La marquise faisait preuve d'une grande confiance en ces gens, mais aussi d'une certaine naïveté à l'encontre de l'empereur. La fixant de son regard, il un geste de la main machinal avant de clore cette discussion.


L'empereur voit d'un très mauvais œil votre race. Si vous tenez vraiment à aller en ville, soit je vous y accompagnerez, mais je ne me porte nullement garant de ce qui pourra advenir.


Jetant un regard par dessus son épaule il aperçut une personne visiblement perdue, mais très vite Von Drak pus reconnaître la figure de l'homme. Le garde du corps de la marquise semblait la chercher dans le jardin, peut être un domestique aurait-il renseigné le transylvanien de l'endroit où elle se trouvait. Le garde du corps dont la musculature abondante et voyante n'était pas à prouvée jetait des regard de feu dans tout les sens.


Apparemment, il ne compte pas vous lâcher, et je doute qu'il ne soit plus facile à berner la prochaines fois. Votre visite de la ville se fera sans doute un autre jour, à moins que vous y teniez vraiment.



Sylvius continua de guetter le transylvanien qui marcher rapidement mais d'une façon fort gauchère, due à son énervement, son visage n'exprimant que rage mais aussi teinter d'un peur facilement identifiable par Sylvius car il l'avait lue dans de nombreux visage, cette peur assez primaire, il redouté le moment où l'empereur le trouverai sans la marquise ou si l'empereur trouvai la marquise sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 11:47

Ce que le général venait de lui dire au sujet de sa race, Cassandre s'en doutait depuis fort longtemps. Aussi, elle ne s'en étonna pas. Sylvius regarda alors quelque chose qui se trouvait apparament derrière elle, se retournant elle ne put qu'affichait un air de stupeur mêlé d'angoisse.

-Je vous en prie messire, allons en ville, je ne supporte pas la compagnie d'un être aussi rude qu'Azurius.

La jeune marquise prit l'une des mains du général et essaya de le tirer légèrement. Malgré cela le transylvanien ne bougea pas d'un pouce.

-S'il vous plaît général, j'ai réellement besoin de ces orties, venais avec moi, nous sortirons de par la porte arrière du jardin. Une porte que seul les domestiques du château connaissent.

Elle lança un dernier regard de supplication à Sylvius, les larmes lui montant aux yeux, celui ci ne bougeant toujours pas.

-Je partirais donc seule, je vous demanderais simplement de ne pas avertir mon garde du corps. Je vous promet de simplement ceuillir des orties et de revenir.

Elle lacha la main du général et partit aussi vite que ça longue robe le lui permettais, en direction de la porte arrière des jardins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 12:04

Sylvius était restait de glace aux paroles de la marquise, le passé ressurgissait devant lui, ses tempes luisantes de transpiration. De mauvais souvenirs remontaient en son esprit, ses démons passés revenaient, mais la voir ainsi courir vers la porte qui plus est à découvert, il s’élança rapidement et agilement vers la marquise, il ne sait pour quelles raisons mais tout alla très vite. Il se mit entre elle et le champ de vision d’Azurius, usant de son pouvoir très développez il cacha complètement la présence de Cassandre aux yeux et à l’esprit du garde. Celui-ci s’adressa au général avec tout le respect qu’on lui devait.


Mon général, n’auriez vous aperçus la jeune marquise ? Elle m’a… disons… échapper.


L’anxiété dans sa voix était palpable, il marchait en direction du général, Von Drak lança un regard confiant à la marquise d’Allambré suivit de brèves paroles à demi voix.


Il ne vous verra pas, faites moi confiance.


Il se retourna vers le garde corps et lui tapant l’épaule s’adressa d’une voix calme et sympathique.


Azurius, je connais ton courage et sais que ta loyauté est infaillible, va je m’occupe de la retrouver pour toi, ton courage est récompensé en ce moment. Si l’empereur te demande pourquoi tu n’est point avec la marquise, dis lui que le général Von Drak la surveille, j’aurai tôt fait de la retrouver ne t’en fais point.


Le garde le remercia chaudement, promettant de rendre ce service au général dés qu’il le pourra. Il partit en direction alors vers le château, sans retourner il entra dans le donjon, peut être se rendait-il dans le corps de garde.


Cessant d’utiliser l’Art, il se tourna vers la marquise et lui lança d’un ton d’amusement.


Les orties vous attendent, et peut être qu’une paire de main habiles en plus ne sera pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 12:37

Cassandre marchait rapidement, c'est une fois a mi chemin entre la porte et le général qu'elle entendit la voix du garde. Elle se retourna a la fois stupéfaite et contrariée. Sylvius qui se tenait entre le garde et la marquise chuchota quelque mot à cette dernière lui disant de ne pas s'inquieter, qu'il ne la verrait pas. Elle se calma immédiatement et attendit patiement que le général éconduise gentiment Azurius. Une fois ceci terminait, le garde rentrant au château, Sylvius se retourna vers elle lui proposant de l'accompagner à la ceuillette.

La jeune marquiseétait heureuse, elle s'avança vers le général prete a lui sauter dans les bras pour le remercier mais se retint se disant que ceci ne serais pas très décent.

-Oh merci merci général ! Je ne vous serais jamais assez reconnaisante. Et puisque plus rien ne nous en empeche allons les ceuillir ces orties, depuis le temps que j'en cherche.

Elle se dirigea nouveau vers le portail du jardin suivit de très près cette fois par le général Von Drak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Jeu 28 Aoû 2008 - 12:48

Von Drak esquissa un léger sourire, essuyant rapidement et élégamment les quelques perles de sueur sur ses tempes, il adressa une dernière fois la parole à la marquise avant de quitter les jardins.


Contenez vous tout de même, je ne referais sûrement jamais cela. Alors pressons un peu le pas si vous le voulez bien, avant que quelqu’un d’autre n’est la riche idée de venir ici.


Il emprunta la petite porte par où la marquise avait déjà commençais à se dirigeai. Le chemin menait tout droit dans un petit quartier de la ville.



Arrow Quartier déserté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Sam 30 Aoû 2008 - 23:29

Exclamation Quartier déserté




Le retour fut plus long que l’aller, la raison fort simple, une révélation fort douloureuse qui avait totalement mis en émoi la marquise qui était à présent perdue dans ses pensées. Quand ils furent arrivés dans les jardins, Sylvius jeta des coups d’œil dans les alentours : par chance, personne ne se trouvait là. L’officier accompagna Cassandre jusque derrière le massif de fleurs qu’ils avaient quitté peu avant de partir. Malgré le temps passé et les quelques efforts du général, les sanglots secouaient toujours le corps de la
jeune femme.



Cessez votre chagrin je vous prie, cette révélation que vous m’avez fait n’est pas chose commune.



Sylvius n’était pas à son aise, cela certainement due à cause du contexte. Lui, brillant officier elfe noir, ne pouvait se permettre ce genre de «fantaisie », il avait déjà dépassé les limites en flirtant avec cette humaine. Il ne savait pas trop quoi dire, ni quoi faire, hormis laisser le temps faire son œuvre et s’en remettre au destin.



Comprenez que je ne peux me permettre une telle chose, cela serait néfaste et pour moi, et pour vous.



Il s’arrêta sur ces paroles, ne sachant si la marquise avait entendu le moindre mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre
Sang-Melé(e)
Sang-Melé(e)
avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 27 ans
Peuple : Humain
Rang : Noble
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : (lieu ou se trouve habituellement votre perso)
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Dim 31 Aoû 2008 - 12:23

Les sanglots de la jeune femme se faisaient de plus en plus fort alors que le général la conduisait vers le massif de fleurs qu'ils avaient précédemment quitté. La tristesse peignait son visage et ses yeux bouffies ne lui permettaient plus de voir, elle se laissa guidée jusqu'au banc et s'y affaissa, les larmes coulant encore et toujours sur ses joues.

C'est alors que le transylvanien lui intima un ordre, un ordre qu'elle ne pouvait tenir, elle n'en avait pas la force. Comment pourrait-elle cesser de pleurer alors que l'homme qui avait conquis son cœur, s'apprêtait à repartir avec la laissant, seule, coquille vide abandonnée à son propre chagrin. Elle leva ses yeux pour faire ce qu'elle aimait tant, les plonger dans les iris rougeoyant du général.

- Je ... je ne peux y arriver, j'en suis dé...désolée

Ses paroles, coupées par ses sanglots, étaient presque incompréhensibles. Pourtant elle était persuadée que Sylvius les avait comprises. Elle voyait à travers ses yeux, ou plutôt elle sentait, qu'il n'était pas non plus à son aise, gêné par ce que Cassandre venait de lui annoncer, cependant, lui, ne craquait pas, sa force de caractère prenait le dessus, ceci sûrement dû à sont entrainement militaire drastique.

Il parla à nouveau, ce qui redonna un semblant d'espoir à la marquise. Ainsi il ne pouvait se permettre, ce qui signifiait qu'au fond elle ne le laissait pas totalement indifférent. Il voulait simplement préserver son rang et était fidèle à son seigneur. Un peu rassérénée, elle essuya les larmes qui persistaient encore sur ses joues avec le mouchoir que le général lui avait donné un peu plus tôt, essayant de faire bonne figure. Elle lui sourit, son chagrin avait diminué, même s'il n'était pas totalement passé.

- Je comprend votre situation messire, sachez que je suis dans le même cas, mes sentiments mettent ma vie en péril. Cependant je ne peux pas aller à leurs encontre et je n'ai pas l'intention d'essayer de les effacer, après tout l'amour est une belle chose, encore plus belle lorsqu'elle vient à bout des obstacles mis en travers de son chemin. Maintenant que vous connaissez mes sentiments à votre égard, je vous prierai d'éviter de me détruire et de me laisser rêver. Je vous aime Sylvius et il n'en sera jamais autrement.

Elle constata alors que son regard avait abandonné la sévérité et la dureté pour maintenant exprimer la douceur, du moins c'est ce qu'elle croyait. Elle chercha la main du général espérant un contact avec lui, avec sa peau d'albâtre si douce et pourtant froide et rigide. Pourtant elle se doutait déjà que le transylvanien lui refuserai ce contact, pour la préserver et ne pas lui donner de faux espoirs. Mais Cassandre se fichait des conséquences puisqu'ici il n'y en avait aucune, elle était en seul à seule avec le général et souhaitait en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvius
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Age du personnage : inconnu
Peuple : Elfe noir
Rang : Génèral dévoué de Vlad Tepes Draculea
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Salle du trone
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Dim 31 Aoû 2008 - 16:57

Décidément, rien n'allait comme il l'avait prévu, il y a de cela des années, seul son devoir comptait. Il était ce pourquoi on l’avait formé, un elfe noir des plus redoutable, et jusque là, une seule personne le mettait en échec en combat, l’empereur lui-même. Pourtant, élevé dans l’art de la guerre et la dureté des combats, cela n’avait pas effacé sa véritable psychologie. Après tout, il ne respirait que grâce à un exploit, il n’était pas né comme tant d’autres, dur comme la pierre avec un esprit métallique et froid. Son physique en témoignait, sa physionomie ne rappelait nullement qu’il était un guerrier. Malgré tout cela, il préférait appliquer les enseignements durs et rigoureux qu’il avait suivi, cela lui évitait de déraper. Aujourd’hui tout changeait, le destin le mettait à nouveau à l’épreuve, lui offrant la possibilité de se prouver qu’il était fort et digne de ses parents, ou celle de s’ouvrir une seconde voix, plus sombre, sinueuse et plus dangereuse. Celle du double jeu et de l’hypocrisie, cette voix, il la redoutait à juste titre, elle pouvait lui faire gagner plus ou au contraire lui faire tout perdre. La seule réponse qu’il fit à la marquise fut brève, résonante d’une neutralité douteuse.


Rejoignez vos quartiers.


Il partit presque aussitôt, la laissant seule dans ses émotions. Lui aussi s’en allait seul de son côté, perdu dans ses réflexions. Et malgré les pleures de la jeune femme, il ne se retourna pas, marchant avec droiture militaire, il préférait tout ignorer, faire comme si rien ne s’était passé. L’heure n’était pas encore à la réflexion, il lui fallait toute sa concentration pour assurer ses responsabilités du moment. Il se dirigea donc au corps de garde, rejoindre sa troupe pour l’inspection qu’il devait réaliser.



Arrow Corps de garde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonny
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 25
Age du personnage : 23
Peuple : Humain
Rang : Voleur talentueux
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Localisation : En ville
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 17 Déc 2008 - 20:58

Exclamation Quartier déserté




Accompagnée de la jeune femme qui les suivit sans faire d’histoire à la vue du poids du nombre qui jouait en sa défaveur, il empruntèrent avec la plus grande prudence l’étroit chemin bordé de buissons épais et d’herbe haute, le tout faisant un rendu assez broussailleux et malfamé. Le silence était
complet du moins si l’on les bruissements de feuilles, ils étaient encore assez éloignés de l’entrée si convoitée qu’ils pouvait se permettre ce léger luxe du bruit. Mais il ne dura pas très longtemps, Sonny leva son poing d’un geste brusque et toute l’équipe s’arrêta net sur place et s’agenouilla. Seule la jeune femme eut un temps de réaction plus long dû à son ignorance de ce signe imprévu. D’une voie basse et calme, Sonny Kestral donna les dernières recommandations avant l’action.



On se divise en deux, Hyls et vous deux prenez le côté droit du chemin, moi, Jack et Peter on prend le côté gauche, quant à vous, pointant la jeune femme du doigt, suivez-moi sans bruit avec assez de distance. Rappelez vous, on aura tout juste le temps d’abattre la garde que l’on devra neutraliser celle restante.


Ayant fini de parler, il sortit sa paire de dague, chacun se prépara en ayant son arme prête, leurs vêtements se fondaient parfaitement avec l’environnement d’un vert passé, Sonny rabattit entièrement sa capuche, révélant un miroir en forme de coque faisant office de masque, à la surface totalement lisse. La bande scindée alors en deux sur les bords du chemin tortueux, acheva d’atteindre l’entrée.


Alors qu’ils se tenaient tous prêt, Kestral fit un nouveau signe de main, et le binôme de garde qui se trouvait à l’entrée du portail fut surpris et mourut en silence. La végétation dense ayant cachée l’attaque, la sentinelle en haut du mur n’eut pas le temps de vérifier quoique soit que déjà Hyls la supprimait. Au même moment, le second binôme qui se trouvait du côté intérieur fut lui aussi défait rapidement par le reste du groupe d’Hyls. Le résultat sembla évident alors, la voix était ouverte, mais la partie n’était pas encore gagnée. Les remues ménages des petites révoltes avaient alarmé les troupes de Vlad Tepes qui avaient fait renforcer la garde, mais le gros de ses troupes étaient en ville. C’était l’instant idéal, les miliciens arnestiliens qui s’occupaient de cette partie du château ne se relevaient que dans quelques heures, ce qui laissait tout juste le temps de remplir la seconde phase du plan. Et alors que Sonny essuyait ses dagues, déjà deux de ses hommes était en uniforme de miliciens. Tout devrait bien se passer. Normalement…




Arrow Antichambre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelethia
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 27
Peuple : Transylvanienne
Rang : Aristocrate
Date d'inscription : 21/12/2008

Feuille de personnage
Localisation : Remparts
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Lun 22 Déc 2008 - 19:46

Exclamation Appartements de Kelethia Varaspella



En chemin, elle croisa un groupe de milicien, elle préféra les ignorer et continuer son chemin. Quand elle arriva enfin dans les jardins, l’air frais et revigorant vint fouetter son visage, et bien que l’air soit frais elle pouvait sentir l’infime chaleur des quelques plantes à l’apogée d e leurs floraisons. Leurs odeurs suaves flottaient dans les airs telles des effluves d’encens, elle remarqua un petit bosquet se trouvant légèrement en retrait, elle profita de cela pour pouvoir s’isoler des oreilles et autres regards indiscrets.


Le bosquet était à l’abri du vent, même si cela ne la gênait pas, après tout le sang des elfes noirs coulait dans ses veines. Elle était habituée aux climats froids tout comme aux chaleurs, elle prit place sur un des bancs en marbre blanc présents. Là, elle se replongea dans son projets qui prenait forme petit à petit, elle n’attendait plus qu’il se finalise, mais en attendant cela, elle devait encore réfléchir, encore et toujours. Même si pendant le long voyage elle n'avait pas réussi pas à mettre tout en place, il lui semblait qu’il manquait un élément, une pièce pourtant centrale, un détail qu’elle avait omis de prendre en compte. Elle n’arrivait pas à identifier ce détail manquant et ce, malgré tout ses efforts.


Elle serra ses poings en les collant contre son visage, cet oubli commençait à l’agacer et elle perdait patience pour trouver ce qui lui manquait. Elle ne remarqua d'ailleurs pas que l'ouverture des jardins n'était point gardé par quelques soldats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelethia
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 27
Peuple : Transylvanienne
Rang : Aristocrate
Date d'inscription : 21/12/2008

Feuille de personnage
Localisation : Remparts
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Lun 22 Déc 2008 - 22:12

Alors qu’elle se lassait de ne pouvoir mettre la main sur l’élément qu’elle avait tant de mal à déterminer, alors qu’elle abandonnait, elle se leva du banc. Elle prit la direction de l’entrée principale, son pas était rapide mais feutré, le regard sec, personne n’aurait osée l’interrompre dans sa marche. Alors qu’elle relevait la tête pour remettre ses longs cheveux en arrière, un signe apparut et tout le déclic se fit en elle. Ce signe apparut en la personne du général Von Drak, sa renommée n’était plus à faire et sa carrière des plus prestigieuse. Toutes ces données l’amenèrent d’ailleurs à se questionner sur cet elfe dont l’ascension avait été bien plus fulgurante que la sienne.


Sans s’en apercevoir elle s’était arrêtée et était entièrement tournée vers l’officier, elle tâcha de reprendre ses esprits, elle en aurait besoins. Elle regarda aux alentours, dénicha l’escalier menant aux remparts le plus proche d’elle. Afin de ne pas attirer l’attention, elle se dirigea vers l’escalier d’un pas plus naturel que le précédent.





Arrow Remparts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaendre
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 85
Age du personnage : 250 ans
Peuple : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Sam 17 Jan 2009 - 17:57

Exclamation Cellules

Sorti de son ex-cellule, il arriva dans les jardins toujours aussi fleuris, mais dont l'atmosphère macabre demeurante depuis la venue des transylvaniens leur donnait un air de beauté traîtresse. Il huma l'air et s'étira afin d'apaiser ses nerfs tendus. Il jeta un regard autour de lui. Les jardins étaient disposés dans la cour principale et semblaient constituer une sorte d'espace à part permettant de s'évader de l'atmosphère angoissante du château. Néanmoins, ces jardins semblaient quelque peu enfermés en cage car ils étaient encerclés des murailles énormes du château, comme si on voulait que personne ne puisse les voir de l'extérieur. La seule "échappatoire" était en quelque sorte le pont-levis qui, lorsqu'il s'abaissait permettait aux gens venus de l'extérieur d'admirer les jardins.

Vaendre soupira. Qu'il pouvait être réconfortant de s'enfermer dans les rêves et la nostalgie ! Mais hélas, les rêves et la nostalgie si l'on s'y enferme nous enferment à leur tour dans un autre état : la peur.

" En réalité, chaque état d'esprit et disons même chaque chose constituant la vie est toujours dangereuse employée de façon excessive. Ainsi en réfléchissant trop, on oublie d'agir, en agissant sans réfléchir, on s'expose à des risques, en étant très fort physiquement, on peut être berné par la ruse et en étant rusé mais sans force, on peut se retrouver très vite dans l'autre monde. Tout cela constitue un cercle infini d'éléments contradictoires, ce qui nous montre, qu'il faut rester modéré dans chaque chose. "

C'était là les mots de son maître. Un élan de nostalgie le submergea, mais il le chassa, irrité.
Il lui fallait à présent trouver un moyen d'entrer sans être reconduit fermement au portail par deux Grosbills en armure.

Arrow Couloir des appartements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etan
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 23
Age du personnage : 23
Peuple : Humain
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Jardins   Lun 20 Juil 2009 - 11:22

Exclamation Bibliothèque cachée




La lune éclairait de ses rayons argentés les jardins du château, l’air était humide et fort frais. L’herbe verte bien entretenue brillait car déjà l’eau perlait quelques peu. Les jardins semblaient assez spacieux même si les remparts étaient visible et le délimitait. Marchant dans l’herbe humide, ne sachant où allez ni quelle direction prendre, il errait des plus sottement, perdu entre massifs de fleurs et petits arbres. Ses bottes usées prenaient une couleur sombre au fur et à mesure que l’eau s’y déposait tandis qu’il marchait.

Son errance prit fin au détour d’un parterre de rose et d’autres fleurs tout aussi nobles que rares. Cette fin avait l’apparence d’un garde, ou plutôt d’un veilleur. Ne se doutant de rien il s’en approcha, l’herbe étouffant le bruit de ses pas mais nullement celui de son armure. Ainsi le garde se retourna. Son visage haineux émit tout de même un élan de surprise quand il s’aperçut de la présence d’un étranger au château. Ses vêtements ne lui aidant pas, le garde brailla:

A la garde ! Un intrus !

Au même instant il s’élançait vers l’infortuné encore planté sur place, interloqué par ce qui se passait devant lui. Le sommant de ne pas bouger le transylvanien s’approchait à pas lents, le pointant de sa pique en signe d’avertissement. Quand la pointe de son arme ne fut plus qu’à quelques décimètres de l’inconnu, ce dernier pressentit qu’il ne lui arriverait rien de bon et se décida à poursuivre la discussion amorcée.

Allons, que se passe-t-il donc ?

Le transylvanien, ne relâchant rien de son attention ni de sa posture agressive, somma l’humain:

Ne bougez pas, vous n’avez rien à faire dans les jardins impériaux à cette heure. Qui êtes vous ?

Voyant l’armure noire, perforée, entachée de sang, le veilleur comprit de lui-même que devant lui se dressait sûrement un combattant, peut être était-ce un rebelle ce qui expliquerait comment il aurait réussi à pénétrer dans le château. Mais il pouvait aussi s’agir d’un de ces nobles humains qui fouinait alentours. Quoiqu’il ne soit le veilleur ne demanda pas son reste et attendit ainsi posté que d’autres hommes arrivent afin d’être sûr de pouvoir capturer l’homme qui se dressait face à lui. L’empereur saurait quoi faire ensuite.

Quand à notre « héros », il tentait de trouver encore une fois réponse à la question qui lui avait été posée par le garde. Énervé de ne pouvoir trouver de réponse, il restait tout de même compréhensif envers ce garde qui ne souhaitait que faire ce pourquoi il servait. Mais être pointé par une arme ne lui allait pas vraiment et s'il se serai sentit plus en forme certainement, il aurait agit autrement. Il attendit donc que quelque chose se passe.


Dernière édition par Etan le Sam 1 Aoû 2009 - 9:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelethia
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 27
Peuple : Transylvanienne
Rang : Aristocrate
Date d'inscription : 21/12/2008

Feuille de personnage
Localisation : Remparts
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Lun 20 Juil 2009 - 12:49

Tyrael, exécutant l’ordre de sa maîtresse, était arrivé prestement dans les jardins, cherchant où se trouvait l’attroupement de garde il n’eu aucun mal à se repérer et à gagner la garde déjà présente. Plusieurs voix se faisait entendre, celles des gardes qui tentaient d’obtenir des réponses ou des réactions diverses de l’intrus.

Tyrael rejoignit les autres transylvaniens afin de lui-même obtenir des réponses, elle furent claires et précises tout autant que brèves.

Le premier garde qui avait repérer l’intrus commença, il s’approchait de moi par derrière, je l’ai entendu et quand je me suis retourné j’ai aussitôt réagit et appelé le reste de la garde.

Tyrael saisit alors l’occasion, par ordres de l’empereur l’intrus sera conduit immédiatement aux geôles je vais vous accompagnez, on ne sait si d’autres n’essaieraient pas de le délivrer.

Ainsi la garde se mis en route, encadrant l’intrus à présent prisonnier, vers les geôles du château. Tyrael contacta alors sa maîtresse pour lui signaler que sa mission était accompli.

Madame, je fais conduire l’intrus aux geôles, vous aurez la liberté de le voir par vous-même plus tard. Personne ne sait qui il est ni d’où il sort.

La réponse ne tarda pas, Très bien, tu peux retourner vaquer à tes occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etan
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 23
Age du personnage : 23
Peuple : Humain
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Jardins   Lun 20 Juil 2009 - 14:21

La confusion régnait, le premier veilleur avait été rejoint par trois autres, qui tout d’abord s’enquirent de la situation, puis livrèrent sur l’infortuné une cascade de question auxquelles il ne put donner aucune réponse si ce n’est des paroles hésitantes et des gestes d’incompréhension. Tentant de trouver soit un échappatoire soit un moyen de pouvoir communiquer plus calmement, il ne put malheureusement rien faire de tout cela. Les gardes ressemblaient plus à des marionnettes qui, ne sachant que faire parlaient haut et fort comme pour tenter de garder le contrôle de la situation. Ils étaient pourtant quatre, tous armés et bien équipés contre un seul homme dont l’unique équipement était une armure salie et percée.

Quand enfin les gardes cessèrent leurs jacassements, il put enfin placer quelques mots cohérents afin de mettre en place plus précisément sa présente situation.

Messieurs, je vous prie, calmez vous donc, je ne sais ni où je suis, ni même qui je suis. Soyez compréhensif tout de même…

Il n’eut guère le temps de continuer que déjà les gardes recommencèrent à parler tous en même temps dans un brouhaha des plus complets. Sans doute ne voulaient-ils le croire et n’avaient nullement la patience requise dans ces moments là. Dans le tumultes des paroles, il ne comprit que quelques bout de phrase.

… je suis sûr que c’est un rebelle…

… je ne crois pas son histoire, s'il pense nous embrouiller…

Finalement un cinquième personnage intervint sans doute pour tirer au clair l’affaire. La garde lui fit un rapport assez complet sur la présente situation. Il sembla faire appel à une haute autorité, à un « empereur » pour faire valoir des ordres plutôt simplistes. Comprenant bien que les geôles l’attendait, il espérait que sa situation n’empirerait pas davantage.

Bientôt il quitta les jardins en compagnies des cinq hommes d’armes même s'il lui apparaissait clairement qu’il ne s’agissait pas d’homme mais plutôt d’une sorte de race elfique. Laissant derrière eux l’humidité des verdures, ils entrèrent dans le château.




Arrow [Prison] Cellule de l'inconnu


Dernière édition par Etan le Sam 1 Aoû 2009 - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 23 ans
Peuple : 3/4 humaine 1/4 elfe
Rang : Ex reine d'Arnestil, actuellement prisonnière de l'impérator
Date d'inscription : 12/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Chateau d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 22 Juil 2009 - 16:07

Exclamation Couloirs

Itza jeta un œil en arrière, si les domestique continuaient leurs allers retours incessants le bruit des bottes transylvaniennes derrière elle s’était tut. Elle poussa un soupir de soulagement et, quittant le flot humain dans lequel elle s’était laissée emporter, la reine déchue s’éloigna dans les jardins, passant suffisamment loin des fenêtres du palais pour ne pas être vue. Comme il était bon de sentir sur son visage le vent frais de la nuit et de voir briller la lune dans le ciel. Le tout dans le calme le plus complet et, pour une fois hors de vue des gardes qu’on lui avait assignés.
Evitant la cour principale, elle avança, guidée par son excellente vue dans l’obscurité des jardins, évitant aisément (grâce à son vif) les rares patrouilles de la garde qui s’y déplaçaient dans leur habituel ordre militaire.

C’est ainsi qu’elle arriva le long des murs de la prison. Non loin de là, la jeune femme le savait se trouvait un passage secret. Elle ne put s’empêcher d’y couler un regard mais ne s’y dirigea pas. Le rosier tombant qui masquait la petite porte était toujours là, la rendant invisible à tout œil non avertit. Itza la regarda avec un espoir mêlé de regrets, elle avait une porte de sortie mais, malheureusement, elle ne pouvait pas encore l’empreinter. Où pourrait-elle donc aller si elle fuyait aujourd’hui ? Chez madame de Barnèche ? Non, c’est là bas que les transylvaniens irait chercher en premier et quand bien même il n’en serait pas ainsi, la maison était en ville et personne là-bas ne saurait reconnaître la reine déchue.
Retournant à son premier objectif, elle tendit sa magie. Avec un peu de chances, elle pourrait éviter les gardes et approcher de la cellule du faux domestique.
Immédiatement, elle sentit le désespoir des prisonniers. Elle tenta d’écarter la sensation désagréable qui montait en elle et se concentra sur les gardes. La plupart lui étaient inaccessibles. Probablement à l’étage. Elle se concentra sur les transylvaniens qui gardaient l’entrée. Malheureusement, ils semblaient bien trop attentifs pour qu’elle puisse passer devant eux sans se faire remarquer.

Alors qu’elle tentait de trouver une solution à ce problème, elle distingua dans la pénombre une silhouette qui n’avais rien de celle d’un transylvanien ni même d’une personne du château.
Curieuse, elle s’approcha sans bruit et tendis son vif. L’homme était seul et semblait comme perdu. Elle le regarda plus attentivement, il lui paraissait… Familier.

_________________
Présentation d'Itza

S'il vous plais, mettez un lien vers la page ou votre perso se dirige quand il se déplace. POur ceux qui comme moi essayent de tout lire, c'est beaucoup plus confortable... Merci


Dernière édition par Itzalina le Sam 25 Juil 2009 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumearnestil.lightbb.com/portal.htm
Etan
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 23
Age du personnage : 23
Peuple : Humain
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Jardins   Mer 22 Juil 2009 - 16:38

Exclamation [Prison] Cellule de l'inconnu




Le passage très certainement secret se voyait être creusé dans la terre. Allongé, rampant sur le sol terreux, notre ami avançait le long de ce tunnel de fortune. Il lui fallait parfois écarter de la main les nombreuses toiles d’araignées qui pullulaient en ce lieu oubliée et surtout inconnu de tous. Son escapade dans le tunnel lui sembla bien long et quand enfin il lui sembla en voir le bout sa patience commençait à réduire telle une peau de chagrin. Le bout du tunnel était plus haut et plus large, lui permettant de s’accroupir, une position plus confortable comparé à celle qu’il avait dû adopter.

Examinant le bout du tunnel qui semblait finir en un cul de sac grossier, il lui sembla pourtant que, ce cul de sac s’apparentait plutôt à une petite porte en bois dont la végétation s’était décidément emparé. Le bois de la porte avait mal vieilli, agressé par les plantes qui l’assaillaient, les planche qui composaient le corps même de la dîtes porte laissait entrevoir le dehors. Et il ne se fit pas prier pour y jeter un œil, il aurai été bien futile d’avoir eu tant de chance pour sortir des cellules si cela était pour se retrouver entre les griffes d’autres gardes. Tout ce qu’il vit n’était qu’une silhouette, mais elle ne ressemblait en rien à celle de la demoiselle transylvaine qu’il avait rencontré tantôt. Aussi se risqua-t-il à poussé la fragile porte qui pivota difficilement sur ses gonds rouillé.

Prenant soin de la refermer derrière lui, et de remettre en place comme il se devait l’immense rosier qui masquait le passage, il avança prudemment et aussi furtivement que possible vers la personne qui se trouvait à quelques mètres de lui. Jetant des regards rapides mais tout autant minutieux autour de lui afin d’écarter tout danger d’être repéré aussi bêtement que rapidement. Quand il arriva à une distance assez proche pour parler à demi voix à la personne proche de lui, et assez éloigné pour si il le fallait avoir le temps de réagir. La personne semblait déjà l’avoir repéré depuis un bout de temps, malgré la nuit sombre il crut distinguer un visage fin à la peau clair… Ce qui laissait présager qu’il ne s’agissait nullement d’un transylvanien, ce qui était une bonne chose, et lui permettait de lui adresser la parole avec moins d’appréhension. Certainement que cette personne connaîtrait les lieux et pourrait lui indiquer un autre passage pour fuir ce château si inhospitalier.

Hey, vous là bas, par ici…
chuchota-t-il.

La forme était hésitante mais il fallait ce qu’il fallait, la discussion s’engagerai bien malgré cette interpellation honteusement vide d’intérêt.


Dernière édition par Etan le Sam 1 Aoû 2009 - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jardins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jardins
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DES JARDINS A VISITER
» JDR "Nains et Jardins"
» [UploadHero] Effroyables jardins [DVDRiP]
» Association Jardins du Monde
» Les jardins japonais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres :: Parties RP :: Château d'Arnestil (RP) :: Extérieur du château (jardins, cours extérieures, terrain de joute....)-
Sauter vers: