Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres

Arnestil, la suite de la V1. Un cruel tyran à remplacé la reine légitime et fait d'elle sa prisonnière. Depuis, la répression se fait omniprésente et, le peuple commence à regretter son ancienne souveraine. Quelqu'un mettra-t-il fin à cette terreur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Mar 17 Juin 2008 - 21:15

[Afin que tous puissent connaître l'invasion d'Arnestil et donc l'ascension de Vlad au pouvoir, vous trouverez retranscrit de la version 1 ci-dessous, les RP concernant l'arrivée de l'Armée Transylvanienne, la grande bataille et la conquête d'Arnestil avec la montée sur le trône du futur Tyran d'Arnestil et ainsi le commencement des Temps Sombres... Bonne lecture !]

AVANT LES TEMPS SOMBRES,
derniers jours de règne d'Itzalina, Reyne d'Arnestil.


Dernière édition par Vlad Tepes Drâculea le Jeu 7 Aoû 2008 - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Mar 17 Juin 2008 - 21:16

[Aux frontières d'Arnestil]

Venue des contrées lointaines de l'Est, une immense armée barbaresque transylvanienne portant le nom bien connu de l'Ordre des Dragons dirigée par le terrible Vlad Tepes Drâculea, Prince de Valachi, marche en direction du Royaume d'Arnestil, saccageant, brûlant tout village sur son chemin et n'épargnant aucune vie.



Une armée féroce composée des fidèles soldats du Prince Basabar ainsi que des peuples conquis. Une armée que l'on estimait entre 100 et 150 000 hommes mélangés de toute race.

Pour le plus grand plaisir du Chef guerrier, les quelques survivants des petites villages reclus au bord des routes, furent empalés, hommes, femmes, enfants de tout âge. Aucun est épargné.

Alors que l'Armée se préparait à reprendre la route quittant le dernier village pillé et incendié,




Vlad entendit du haut de sa monture les cris d'une femme qui suppliait.
Donnant de violent coups d'éperons à son destrier, il s'avança rapidement vers le lieu d'où provenait les cris.

Une humaine allongée à terre prête à se faire violer par un soldat.
Le Prince fronça des sourcils et mit pied à terre, main sur le fourreau.


Arrête donc charogne ! lança Vlad en repoussant le soldat du pied qui se vautra à terre.

- Meeeeuh, Seigneur, j'ai le droit de jouir de mes prises de guerre, rien ne me l'interdit !

Le Prince fixa sévèrement l'impudent qui osa discuter ses ordres.
En un mouvement extrêmement rapide, Tepes sorti son épée du fourreau et fendit l'insolent qui s'effondra à terre.


Je le dis et ne le répèterais pas.. qui quonc ose me défier, qu'il le fasse avec une épée..

Le soldats du premier rang apeurés, reculèrent d'un pas et baissèrent la tête. Vlad soupira, cela faisait des décennies qu'il n'avait pas connu d'adversaire à sa hauteur. Il n'avait plus aucun respect pour personne.
Il n'avait pas peur de la mort, au contraire, sa seule joie serait d'être confronté à un homme "digne" et qui en vaille la peine. Malgré ses innombrables victoires, il s'ennuyait. Son seul petit plaisir qui ne durait que quelques instants, était de regarder ses victimes se faire empaler.


On ne se mélange pas avec ce peuple. Quel genre de progéniture cela engendrerait ? Ce sont des ètres faibles.
Tant que je vivrais, personne n'échappera à mes règles..


Son regard perçant et froid parcouru la plupart des visages du premier rang.

Général, donnez l'ordre de départ.

Le Prince essuie sa lame et remet l'épée au fourreau avant de remonter sur sa fière monture.

Le son lourd et roque des cors barbares retentit, les tambours de guerre que l'on pouvait entendre à des kilomètres à la ronde, donnèrent la cadence de marche.

Le sol se mit à trembler, le bruit terrifiant de l'immense armée d'une centaine de milliers d'hommes en marche se fit entendre par delà les champs et collines présentes à la frontière d'Arnestil.

Les champs verdoyants devinrent en quelques heures, des déserts chaotiques, incendiés., souillés.

L'invasion d'Arnestil par les Armées Transylvaniennes venait tout juste de commencer. Le temps du règne d'Itzalina est à présent compté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Mer 18 Juin 2008 - 10:03

[En route vers la Capitale d'Arnestil]

L'immense Armée recouvrait des hectares entier, le sol tremblait et devenait poussiéreux sous les pas des barbares qui grognaient et s'empressaient de plonger dans la bataille. Du sang, des cris, le pillage, ils n'avaient que cela en tête.

Le pauvres paysans prenaient la fuite, en voyant une masse noire qui s'approchait au loin suivit d'un bruit lourd. Les enfants, dans les bras de leurs parents pleurèrent terrorisés. Ils abandonnèrent le peu qu'ils avaient pour sauver leur vie : champs, chaumières, bétails.. seuls quelques vieillards dans l'incapacité de s'enfuir ou de rares paysans désespérés refusant de délaisser leurs seules richesses restèrent sur place fourches à la main. Pauvres fous, seule la mort les attendait..

[...]

Un éclaireur transylvanien courut à la rencontre de son Seigneur qui, du haut de sa monture, fixait avec un sourire diabolique les cadavres des vieillards et autres paysans prisonniers empalés qui brulaient en même tant que leurs chaumières.


- Mon Seigneur, les routes sont libres il n'y a aucune armée, aucune patrouille, aucune résistance ! seule une cinquantaine de paysans sont sur les routes fuyant se réfugier vers la forteresse de la Capitale..

Le Prince se frotta le menton tout en réfléchissant.

Hum.. la Reyne d'Arnestil n'aurait-elle plus d'armée ? ou la rassemble-t-elle d'ors et déjà pour une bataille ?

Il laissa s'échapper un rire machiavélique qui fit frissonner plus d'un. Puis reprenant son sérieux :

Nous reste-t-il un survivant parmi les paysans ? ou bien les avons-nous tous empalé déjà ? d'un ton légèrement amusé.

Un soldat se dépêcha de jeter le dernier vieillard couvert de sang encore en vie au pieds de la monture du Prince.


Dis-moi Vieil homme, où est donc l'Armée de ta Reyne ? Abandonnerait-elle si lâchement son peuple ? Parle ! et tu seras épargné du pal..

Le pauvre homme, les yeux à moitié fermés, le front dégoulinant de sang, resta à moitié allongé à terre, tremblant de tout son corps.

La...la reyne.. en guerre..contre ... les centaures...


Quoi ? Arnestil serait déjà en guerre et je ne suis pas au courant ?

c'est récent... aucune bataille n'a...n'a commencé..

Je vois. Ennuyeux que ce contre-temps fâcheux ! Déjà que son armée à ta Reyne est peu fiable et pas si grande que cela, alors si en plus les centaures me la réduisent ! Que vais-je donc offrir à mes hommes ? Je veux ma bataille !s'exclama Vlad en tournant la tête vers ses hommes.

Le soldats levèrent leur armes au ciel et grognèrent.


Bon.. je ne vois qu'une solution... Général, vous éviterez de brûler la dernière maisonnée où vous installerez mes effets. Formez un avant-poste. Je prends 50 000 hommes avec moi et vais rendre... visite à ces chers centaures. Ce sont de braves guerriers dit-on, ils grossiront nostre armée et formeront une sorte de cavalerie !

Il éclata à nouveau de rire et fixa l'Officier qui acquiesça.

A vos ordres mon Prince. Et que fait-on du vieillard ?

Le ? ah oui ! je l'avais jà oublier celui-là. Attachez-le à une poutre dans sa bicoque et brûlez tout.

Mais.. vous aviez dit que .. que vous m'épargnerez.. réclama le vieil homme d'un ton affaibli.

Du pal oui. Et je tiendrais parole. Emmenez-le !

[...]

Les 50 000 hommes rassemblés, Vlad se mit à leur tête et ordonna l'ordre de marche en direction de Bryendan pour offrir un avant-goût avant la grande bataille prévue sur Arnestil.


Marche de l'Armée Transylvanienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Dim 22 Juin 2008 - 18:32

[Entrée du Royaume de Bryendan]

Après de longues heures de marche dans une cadence forcée et à une vitesse "éclair". L'Armée Transylavienne dirigée par Vlad Tepes se retrouve aux portes du Royaume des Centaures.

Vlad connaissait le chemin de ce Royaume soi-disant caché. Avant d'envahir Arnestil et ses alentours, le Prince avait longuement étudié les nombreuses cartes pour préparer ses attaques stratégiques. Mais ce sont surtout ses pratiques cruelles notamment par la torture sur des centaures débusqués dans son pays, qui lui ont permis de faire parler ces hommes-chevaux.

Vlad leva la main pour faire signe à ses troupes de s'arrêter derrière lui.
Il tourna la tête vers trois de ses généraux qui l'accompagnait.


Général Orswald, vous prenez la tête de nos armes de sièges à l'arrière de nostre infanterie. Lorsque vous verrez la première salve de nos flèches enflammées, ceci sera le signal pour que vous commenciez le bombardement de cette forêt.

Général Van Kraft, vous commandez nos 3000 archers. Vous serez en première ligne et vous ouvrirez le bal.

Enfin Général Lorgoff, vous serez à mes côtés avec l'infanterie composée de 47000 hommes. Nous prendrons position sur cette colline à l'Ouest, nos troupes stationneront en bas de celle-ci.


Drâculea lança un regard fier et autoritaire vers ses Généraux.

Messieurs, prenez vos positions ! Et ne me décevez point sinon la pire des morts vous attendra après celle de ces maudits centaures...

- A vos Ordres ! crièrent les Officiers gagnant leurs postes au grand galop.

Les yeux du Prince se posèrent sur un petit groupe d'hommes, qu'il avait envoyé plus tôt pour une "reconnaissance", qui s'approchèrent avec un centaure fait prisonnier.


Mon Seigneur, nous avons débusqué cet éclaireur centaure. Nous avons agi avant qu'il ne prévienne ses semblables.

Bien. détachez-le.

Ses hommes surpris, s'exécutèrent tandis que Vlad fixait avoir noirceur le fier centaure qui ne semblait point trembler.

On dit de ton peuple, qu'il est extrêmement fier et vaillant guerrier..


C'est la vérité ! et nous mettrons en déroute ton armée vil Elfe !


Un soldat donna un violent coup de "cross" sur le flanc du centaure qui manqua de respect au Prince. Chose qui ne s'était point produit depuis des lustres.

Vlad se mit à sourire puis à rigoler doucement.


Et bien Centaure, si le courage et la hargne de ton peuple est à l'effigie de ton impolitesse, mes hommes et moi-mesme prendront un certain plaisir à cette bataille. Car vois.. regarde bien cette armée.. non seulement ce n'est qu'une infime partie de ma véritable armée mais elle est surtout composée de Transylvaniens, la pire des espèces.. des brutes sanguinaires qui vénèrent la mort autant que vous vénérez cette forêt qui ne sera plus qu'un tas de cendres dans les heures qui viennent.

Le Centaure serra les dents, son regard devint en l'espace d'un instant craintif.


Remercie le Ciel des quelques heures de vie que je t'offre au lieu d'y mettre fin sur le champs. Retourne parmi les tiens, va voir ton Roy et transmet lui ce message : "le temps qu'il s'organise, son Royaume sera à feu et à sang. Dès que mes troupes entreront sur son territoire, qu'il abdique, me prête allégeance et rejoigne mon armée. S'il refuse, alors la race des centaures sera éteinte avant la tombée de la nuit."


Le centaure s'apprêta à réagir, révolté par ce qu'il venait d'entendre mais le Prince lui coupa aussitôt l'élan :

Dernière chose : si tu me réponds encore une fois, je te coupe la langue et m'en sert pour dîner ce soir. Tanpis pour le message, je le ferais mettre sur parchemin par un scribe et l'attacherait à ton cou. Va. Galope vers ton Roy et ne perd pas de temps, celui-ci étant précieux car plus tu retardes, plus l'incendie de ta forêt se propagera.

On relâcha le centaure qui partit au galop vers son Royaume. Vlad tendit sa main vers l'un des archers en place.

Passe moi ton arc ainsi qu'une flèche prestement !

L'archer exécuta l'ordre dans la seconde, Tepes prit son temps en utilisant sa capacité de vision d'Elfe sur-développée puis décocha rapidement une flèche qui se planta dans une patte arrière du pauvre centaure qui s'effondra sur le sol et qui se releva avec peine.

Ne perd point de temps ! Galope t'ai-je dit ! Haussa Vlad en rendant l'arc à son propriétaire tout en rigolant par son action qui fut uniquement dans le but de l'amuser.

Le centaure blessé disparu dans la forêt.


Général Von Kraft, à vous de jouer.

Bien Sire. Archeeeeeers à vos flèches !

Les 3000 archers enflammèrent leurs flèches pendant que Vald regagnait la colline pour assister au spectacle.


En position de tir ! ........... Décochez !


Un sifflement strident parcouru le ciel qui devint sombre par les milliers de flèches qui embrasèrent la forêt.



Les armes de siège suivirent le mouvements en catapultant pierres et boules de feu.



la Bataille contre les centaures venait à peine de commencer sous le regard machiavélique de Vlad Tepes Drâculea qui prenait plaisir à suivre la scène.

C'est toujours si beau lorsque ça commence..

Quand les Démons se réveillent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Lun 23 Juin 2008 - 17:15

Quelques minutes après des bombardements incessants, la forêt bien en feu, l'ont pouvait d'ors et déjà entendre des cris horrifiants d'êtres entrain de brûler certainement.

Vlad, du haut de la colline, braqua son cheval, près à changer de position.


Parfait. Aucune sortie du côté des centaures. Nous avons l'avantage de surprise et en nombre. Il ne manque plus qu'à se fondre dans la masse... Général Lorgoff, je prends 30 000 hommes avec moi, vous restez sur place en "réserve" avec le reste de nos hommes.

Le Prince talonna sa monture pour rejoindre son second Général avec les archers.

Général Van Kraft, avec 1000 de vos archers vous prenez les devants et pénétrez en premier dans le Royaume. Vous faîstes le ménage en gros afin d'assurer le passage de nostre Infanterie.

Bien Sire !

Les Archers se mirent à marcher en direction de l'entrée du Royaume de Bryendan, suivis des tambours de Guerre et enfin de l'Infanterie avec à sa tête Drâculea.

[...]


[A l'intérieur du Royaume]

Très peu de résistance à l'entrée, les quelques centaures sont soit brûlés, soit tués par les flèches.

Quelques petits combats tout légers par-ci par-là. Les centaures, complètement désorganisés et pris de court, sont dispersés et tombent l'un après l'autre sous la "masse noire".

Le domaine royal est en vu. Des lignes du côté des centaures sont formées. Le Roy a préparé comme il pouvait sa défense qui est nettement inférieure aux assaillants.

Vlad fit arrêter ses troupes à quelques mètres des centaures.


Envoyez deux rafales de flèches, histoire d'avoir un peu plus de visibilité.. *légers rires démoniaques*

Des centaines d'hommes-chevaux tombent sous les rafales, les autres répliquent.


Boucliers ! cria un Général Transylvanien.

A peine une trentaine de barbares furent tués sur le coup.

Vlad s'avança et ordonna à un soldat d'agiter le drapeau blanc afin de parlementer avec les Chefs Centaures.

Le Roy des Centaures, accompagné d'un de ses généraux accepta la brève rencontre.


Ô Roy des Centaures, peuple aux fiers guerriers, cessons le massacre des tiens et accepte de servir sous ma bannière.

Jamais ! Plutôt mourir que la servitude ! s'écria farouchement le général Centaure.

Soit..

D'un mouvement extrêmement rapide, Vlad sortit son épée et trancha la tête du Général ennemi.

Du calme Sire Roy. Je ne vous toucherais point. Vostre Général n'avait point à prendre parole et j'ai exaucé son vœu. A présent, écoutez-moi bien : soit vous acceptez mes conditions, vostre peuple sera épargné et vous combattrez les Arnestiliens à mes côtés, puisque j'ai eu vent de vos différents, soit vous décidez d'écouter vostre fierté plutôt que vostre Sagesse et voyez ce que cela à coûter à vostre Général... Qu'avez-vous à dire Sire ?

Le Roy, laissa quelques secondes de silence. Fixant un moment ses hommes derrière lui.


Je déplore totalement vos actes et votre barbarie, Transylvanien. Les centaures ne sont pas un peuple que l'on réduit en esclavage comme les Humains. Seulement, je dois reconnaître vostre position de force. Aussi, si j'accepte de combattre à vos côtés, promettez-moi de laisser mon peuple reprendre ses terres après la victoire sur Arnestil.


Le Prince fixa longuement le Roy des Centaures.

Vous n'estes point en position de négocier quoi que ce soit, Centaure. Mais pour vous montrer que je sais estre magnanime envers ceux qui me prête allégeance, j'accepte vostre requête. Lorsqu' Arnestil sera en ma possession, vous et vos hommes pourrez regagner vos maisons sans subir le joug de mes troupes, mais à la seule condition qu'à la moindre levée de Ban, vous répondiez présent pour suivre mon armée.

C'est avec dégoût que le Roy se résigna.

Qu'il en soit ainsi, Transylvanien, je reconnais ma défaite.

C'est le meilleur choix que vous aviez à faire Sire. Préparez vos troupes, nous partons dans l'heure pour rejoindre nos avants-postes à Arnestil.

Vlad donna deux coups d'éperons à son destrier et regagna la tête de ses troupes qui l'acclamèrent.

Soldats ! Encore une bataille qui s'est soldée par une victoire ! Certes je vous comprend : nous ne nous sommes point réellement engager au corps à corps. Mais une plus grande Bataille, celle que vous espérez tous depuis de longues années, nous attends sur Arnestil ! Là je vous promet l'odeur et le goût du sang ! Le bruit de nos sabres s'entrechoquant !

Soldats ! Marchons vers la Gloire !


Vive notre Prince ! s'écrièrent les troupes transylvaniennes.

Une heure plus tard, l'Armée de Vlad composée à présent de centaures, marchèrent de nouveau sur Arnestil, afin de rejoindre le gros de l'Armée qui stationne non loin de la Capitale, où la Reyne Itzalina vit ses dernières heures de règne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Mar 24 Juin 2008 - 12:53

[Retour à l'avant-poste]

L'Armée commandée par Vlad Tepes revint, suite à sa victoire sur les centaures, à l'avant-poste construit dans une campagne non loin de la Capitale Arnestilienne.

Le son lourd et roque des cors Transylvaniens retentissent pour prévenir de leur arrivée.

Un peu plus loin sur une tour montée de l'avant-poste, un vigile annonce à haute voix le retour de leur Prince.


L'Armée du Prince Drâculea en vu !

Quelques minutes plus tard, Vlad et ses troupes entrent dans leur campement.

Après avoir confié sa magnifique monture à la robe noir à l'un de ses soldats, le Prince se dirigea d'un pas sûr et pressé vers ses quartiers où il fit mander son État-Major prestement.


[Quartiers de Drâculea]

Vlad Tepes, entouré de ses officiers autour d'une table en bois, sur laquelle sont étalées les cartes de la Capitale d'Arnestil avec des pions de différentes couleurs pour indiquer les différentes armées, commence son oratoire.

Officiers, à présent que les centaures sont hors d'état de nuire, et qu'ainsi, la Reyne Itzalina ne se doute en aucun instant que ce sont nos troupes et non celles des hommes-chevaux qui vont l'assaillir, nous gardons l'effet de surprise et très certainement le surnombre de soldats.

Le Chef fixa quelques instants ses hommes un par un avant de reprendre en appuyant son index sur la carte stratégique et avançant les pions en fonction de ses ordres.

Général Van Kraft et Général Orswald, vous attaquerez par le centre. Avec nos archers et nos armes de sièges, vous bombarderez sans relâche la Capitale afin d'occuper un maximum les troupes ennemis qui tâcheront de protéger et de combler les brèches afin d'éviter une infiltration de nos hommes. Je resterais avec 30 000 hommes de nostre Infanterie sur vos arrières où je donnerais l'ordre de l'assaut final au moment venu.

Général Lorgoff, avec 30 000 fantassins, ainsi que le soutien des centaures qui serviront de cavalerie, vous prendrez l'ennemi par son flanc droit et le couperez de ses arrières.


Il fit une pause puis tourna son regard autoritaire vers le Général en charge du campement et son second le Lieutenant Sylvius.

Général Alcazar, vous et vostre second, vous ferez une percée sur le flanc gauche de la Capitale avec les 40 000 hommes restant. D'après les plans de l'architecture du bastion protégeant le Château de la Reyne, il y aurait une légère brèche dû à une précédente guerre. Cette brèche fragilise leurs défenses. Ils l'ont comblé avec des remparts en bois surmontés de longs pieux et surveillés par quelques archers.

Le Prince positionna les derniers pions sur la carte, qui encerclent la Capitale.

La Reyne, s'attendant à une moindre armée de centaures qui attaqueront sûrement le centre, ne s'attardera point sur son fragile flanc gauche. A vous de frapper fort. Lorsque vous serez dans l'enceinte du Bastion, la Reyne sera obligée de dégarnir une partie de ses forces du centre et c'est à ce moment là que je donnerais l'assaut final, donc celles de mes troupes, au centre.

Lorsque toutes nos troupes auront quitté l'avant-poste, vous
me le brûlerez Général Alcazar. Car nous ne ferons point demi-tour, nous
vaincrons !


Tout cela parait si simple et si bien organisé Sire.. remarqua un Général.

C'est simple. C'est pourquoi le plan est imparable.
Départ demain matin à 3h afin de commencer les hostilités l'heure suivante !


Vlad tape du poing sur la table avec un air confiant et diabolique.

Messieurs, vous pouvez disposer. Je vais profiter d'un bon bain chaud. Que personne ne me dérange avant le départ des Troupes.

Les Généraux sortent de la maison en discutant entre eux des plans stratégiques. Sylvius, s'apprêtant à sortir en dernier, fut interpelé par Tepes.

Lieutenant !


Vlad s'approche de lui et lui donne une tape amicale sur la joue, signe de satisfaction.

J'ai appris par nos hommes que vous avez pris soin de superviser l'installation du campement ainsi que de sa sécurité. C'est du bon travail.

Bref sourire qui disparait aussitôt.

A demain. Soyez plus combatif que jamais.

Le Prince tourne les talons et se dirige vers une pièce voisine où l'attend son bain chaud dans une bassine en bois, proche d'une cheminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 26 Juin 2008 - 8:23

[Lendemain peu avant 3h du matin...]

Cela faisait une bonne heure que Vlad était levé et se penchait sur sa carte, révisant minutieusement sa stratégie une dernière fois, tout en buvant une boisson chaude et prenant un léger déjeuner. Il ne faut jamais partir à la bataille le ventre et l'esprit vide.

Dehors, on pouvait entendre des bruits de mouvements, de métal, de troupes s'organisant et des lourds armes de siège en déplacement.

Le Prince fixa le cadran solaire puis le temps par la fenêtre. L'aube n'allait plus tarder, il était temps de marcher sur la Capitale Arnestilienne.

Il se redressa, et dépêcha son écuyer à l'habiller et lui revêtir sa belle armure noire :




Quelques minutes plus tard, il sortit de ses quartiers et monta sur son magnifique destrier à la robe noire et l'allure sombre comme son maître :



L'immense armée était à l'extérieur du camp, bien rangée et organisée, attendant les ordres.

Le Prince noir s'avança dignement, du haut de sa monture, à la tête de ses troupes et les fixa longuement avant de prendre la parole :



Soldats ! Depuis de longues décennies vous vous battez pour moy. Je vous ai promis à chaque fois la victoire et nous n'avons jamais connu la défaite. Ce n'est point aujourd'hui que l'on mettra l'Ordre des Dragons en déroute !

Vous l'attendiez tout comme moy depuis si longtemps, cette grande bataille. En ce jour, elle s'offre à nous !
Suivez bien les instructions de vos officiers, pas de quartiers, tuez chaque humain qui puisse un jour porter une épée : homme, femme, enfant.

Soldats, marchons vers la Gloire !


Vive notre Prince ! Vive Drâculea ! s'écria toute l'armée, impatiente d'aller au combat.

Vlad eut un sourire de satisfaction sous son casque.


Faîstes retentir les Cors des Dragons et les tambours de Guerre. Donnez l'ordre de départ.

L'Armée Transylvanienne se mit en marche, laissant paraître une immense masse noire recouvrant toute la contrée suivit d'un bruit terrifiant que l'on pouvait entendre à des kilomètres.

En direction des remparts de la ville, les Ténèbres allaient bientôt s'abattre sur la Capital d'Arnestil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 26 Juin 2008 - 9:07

[Remparts, environ 4h du matin]

La Capitale était en vue. Elle semblait encore endormie, si ce n'est les quelques torches de patrouilles en mouvement le long des remparts protégeant la ville.

Le boucan émit par l'Armée dévoilerait dans quelques instants sa présence et la surprise pour la Reyne d'être envahie, non pas par les centaures, mais par un ennemi inattendu, en plus grand en nombre, et beaucoup plus dangereux..

Parmi le brouhaha de l'Ordre des Dragons, un écho se fit entendre à travers leurs rangs :


Halte !

Le bruit fit soudain place à un silence inquiétant. Certains appellent cela le "Silence avant la bataille".

Le Prince au devant des Troupes, donna les derniers ordres à ses Généraux.



Officiers, à vos positions. Nous allons commencer à bombarder dans quelques minutes, afin de couvrir vostre avancée sur les flancs de nostre ennemi.


Les Généraux se mirent au garde à vous et exécutèrent les ordres.

Les tambours de Guerre retentirent de nouveau, les armes de siège en position, commencèrent le bombardement. L'Unité Transylvanienne se divisa en 3 armées. La Stratégie de Drâculea se mit en route.

Prenant part au bon déroulement de ses plans, le Prince suivait, depuis les hauteurs, les mouvements de ses troupes avec sa longue vu, sourire confiant sur son visage découvert (oui il a confié son casque peu avant à l'un de ses gradés près de lui).


Bien. Que la Bataille commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 7 Aoû 2008 - 22:58

Les bombardements intensifs semèrent la chaos et la terreur dans le camps adverse qui essayait tant bien que mal de s'organiser. On entendit déjà des cris de derrière les remparts.

Des cris mélangés : certains en pleine agonie, d'autres blessés et enfin des cris de terreur lorsque quelques Arnestiliens reconnurent les bannières de l'Armée ennemie :


Les Transylvaniens ! Ce sont les Transylvaniens !


Toujours derrière sa longue vue, Vlad ricanait devant le spectacle offert.
Il détourna celle-ci vers la gauche pour voir où en était l'Armée du Général Alcazar qui ne devrait plus tarder à donner l'assaut.

Son attention revînt ensuite de nouveau au centre.


Bon. On va passer à la suite des festivités...

Que l'on envoie nos Archers au centre afin de soutenir nos bombardements.


A vos ordres Sire !

Les 3000 archers s'avancèrent sur six lignes à quelques mètres des remparts puis déclenchèrent une pluie torrentielle de flèches.

[...]

Tout se déroulait comme prévu, les remparts se fragilisaient de par les bombardements intensifs et certains murets tombaient comme un château de cartes sous un souffle.

Vlad prenait plaisir à assister à ce massacre. Bien sûr, une centaine de ses archers tombaient sous les flèches ennemies, mais le Prince s'en moquait royalement. Il savait que les pertes ennemies étaient plus lourdes. Et puis une fois le Royaume conquis, il agrandirait très vite son Armée !

Un gradé vint à sa rencontre :


Mon Seigneur ! L'Armée du Général Alcazar a franchi les lignes ennemies, ils sont dans la Capitale !

Déviant sa longue-vue vers le flanc gauche, Tepes remarquait ses hommes franchir la brèche ennemie. Il lança un rire diabolique.

Très bien ! ah ah ah ! Ils n'auront point résisté longtemps ces bougres.
Renseignez-vous sur la situation du flanc droit. J'attends encore un peu que la Reyne dégarnisse le centre pour combler son talon d'Achille à gauche, avant d'envoyer nostre Infanterie.


Il reprit son observation et savourait chaque coup d'épée, chaque cris, chaque coulée de sang.. il lui tardait le moment venu où il se lancerait à l'assaut avec ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 7 Aoû 2008 - 22:59

Les remparts se vidaient au fur et à mesure. Plus que quelques archers.
L'Armée du Général Alcazar avait réussi sa mission mais d'après ce qu'on lui rapportait, ses hommes rencontraient des difficultés face à une résistance coriace des Arnestiliens.

Ceci fit sourire le Prince qui baisse sa longue-vue.


Tant mieux. Voici un peuple vaillant qui mérite nos lames.

Vlad eut un doute et reprit sa longue vue puis fixa la porte centrale toujours intacte.


Mais que font nos armes de siège ??? Donnez l'ordre de viser cette maudite porte ! Quand au flanc droit, qu'ils s'activent et mettent en place les échelles pour introduire leurs hommes !


Un mouvement observatoire vers la gauche de nouveau.

Hum.. je ne devrais point sous-estimer cette résistance et on ne doit en aucun cas perdre l'avantage. Les centaures ne seront point si utiles sur le flanc droit.

Changement de plan ! Que l'on ordonne à l'armée des centaures de se rendre immédiatement sur le flanc gauche en guise de soutien. Qu'ils ratissent les rues et fassent une violente percée, rapide comme l'éclair.



Vlad confia sa longue-vue à un gradé puis reprit son casque. Il se prépara à entrer lui-même dans le conflit. Tenant fermement les rênes de sa monture d'une main et son casque de l'autre.


C'est le moment de donner l'assaut final. Envoyez toute nostre infanterie au centre. Que nos archers protègent nos échelles si la porte ne s'effondre point d'ici là.

A vos ordres Mon Seigneur.

Les cors et les tambours retentirent. L'Armée du centre, commandée par Tepes se mit en marche. La Capitale serait bientôt submergée de toute part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 7 Aoû 2008 - 23:00

La bataille était rude et le peuple Arnestilien se battait vaillamment, Vlad le reconnaissait et contrairement à ce que l'on pouvait penser, il s'en donnait à cœur joie. Ce peuple avait connu beaucoup de guerres en quelques décennies et savait donc comment se défendre.

Le Prince du haut de sa monture se trouvait avec ses milliers d'hommes devant la Porte Principale qui craqua sous le bombardement intensif.
Le Chef Transylvanien s'en réjouissait, voici une aubaine qui lui éviterait de sérieux ennuis pour ses plans.

Mais son ouïe d'Elfe lui fit vite comprendre qu'un mouvement de charge allait franchir la porte d'un moment à l'autre..


La cavalerie ! Piquiers à vos positions ! Archers prêts à tirer ! Soldats à vos boucliers, formez les phalanges !

Oui, Vlad savait comment réagir avec rapidité face à une charge inattendue. Grâce à ses troupes expérimentées et organisées, il avait développé une technique ancestrale "les Phalanges" qui consistait à former une défense sans faille sur laquelle se "fracassaient" les charges ennemies et ainsi permettait de très vite lancer une contre-attaque.

Un lourd fracas se fit entendre, une grosse bousculade, des chevaux qui se renversaient sur les boucliers. Mais la Phalange de Drâculea était toujours là, bien ancrée sur sa position. La charge arnestilienne venait de perdre l'avantage.


Soldats à vos épées ! Chargeeeeeeeeeeez ! Cria Vlad qui s'élanca au combat.

De ses gestes rapides et précis, le Prince fit tomber tous ses adversaires en un rien de temps. Avec ses troupes, il entra dans le centre de la ville et de sanglants combats s'engagèrent. Tepes prit plaisir à voir ses ennemis qui tombaient comme des mouches devant lui.

Il entendit de légers bruits d'arcs tendus derrière lui. Des Archers arnestiliens s'apprêtaient à tirer sur lui. Sans se retourner, il fit un sourire sous son heaume et décida d'utiliser sa magie afin de montrer une partie de sa réelle puissance qu'il maîtrisait à la perfection. Ainsi en quelques secondes, il développa avec facilité un champs magnétique puis lança des ondes de choc qui projetèrent les Archers et soldats ennemis avec une violence telle que l'on pouvait entendre le craquement des colonnes vertébrales ou le fracas des crânes contre les murs.

Il regarda tout autour de lui et vit les autres soldats ennemis qui reculaient, stupéfaits par la puissance démoniaque du Prince qui se mit à éclater de rire.

Pendant ce temps, les centaures chargeaient sur le flanc gauche, sur le flanc droit les échelles étaient mises en place et les troupes s'emparaient des remparts vu le manque de résistance. Dans les minutes qui suivront, la Reyne d'Arnestil sera dans l'obligation d'ordonner une retraite sous le pressing transylvanien.

Un peu plus loin, il vit une jeune arnestilienne recluse dans un coin en train de porter secours aux nombreux blessés.


Tuez-la ! Ordonna le Prince à quelques uns de ses hommes qui étaient proches de la femme.

On ne peut pas mon Seigneur. Elle nous a soigné et on lui a promis de ne point la toucher en retour.. Déclara l'un d'eux en baissant les yeux.

Vlad fronca des sourcils et assista à une résistance face à ses ordres, chose qu'il ne fallait surtout pas faire. Ainsi, il ordonna à ses archers de tirer sur les mutins qui s'effondrèrent au sol.


J'ai dis pas de quartiers ! TUEZ LES TOUS ! Ou je vous tuerais moi-mesme ! Rétorqua Drâculea à ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 7 Aoû 2008 - 23:03

L'ennemi recule, se repli vers le Château comme prévu.
Vlad fit rassembler une grande partie de son armée sur la Grande Place.

Le second du Général Alcazar apparu devant le Prince qui l'écoutait sans
le regarder, ses yeux fixant l'ennemi en fuite. Tepes remit son épée dans le fourreau puis retira son heaume.


Lieutenant avec vos hommes repartez sur le flanc gauche pour aider le Général à nettoyer le secteur. Une fois fait, qu'Alcazar et ses troupes se
rassemblent ici sur la Grande Place afin que l'on prépare l'offensive contre le dernier bastion d'Arnestil.


Vlad ne répondit pas concernant la requête pour la jeune humaine. Il avait
horreur de revenir sur une de ses décisions. Il laissa donc place à un long silence puis se tourna vers un autre gradé à ses côtés.


- Mon Seigneur doit-on avancer nos armes de siège et bombarder le Château ?

Grand Dieu non ! J'ai l'intention de dormir sous un toit ce soir... d'un ton amusé en fixant le Château.

Préparez juste les béliers enflammés, rassemblez tout nos archers. Ils entameront la première partie du spectacle.

Les armées de Drâculea se rejoignirent au centre, reformèrent leurs lignes et attendirent les nouveaux ordres.

[...]

L'Armée de Tepes de nouveau réunie, se précipita vers le Bastion aux talons des derniers Arnestiliens qui cherchaient à se replier.

Quelle chance pour les Transylvaniens, les Humains étaient tellement lents que les portes du Bastion furent encore ouvertes et ainsi ne nécessitaient point l'intervention des béliers.

Vlad galopa de vive allure et se fonda dans la masse où de violents combats reprirent. Les tout derniers sans doute.

Entouré de ses hommes qui veillaient à un minimum d'espace "sécurisé" autour de leur Chef, Vlad prit un arc et s'amusait à tirer sur les quelques
archers en hauteur qui semblaient couvrir une retraite.

Avec sa longue vision d'Elfe, Tepes pu s'apercevoir qu'il s'agissait de
l'évacuation de la Reyne. Il serra les dents et s'exclama :


Quelle lâcheté ! Soldats pousser en avant ! encerclés-les !


Le Prince sentit une flèche passait très près de lui, il visa l'archer en
question mais au moment de décocher sa flèche, un Arnestilien avait
réussi à passer le cercle de sécurité et à affoler la monture du Prince
Draculea ce qui, évidemment, dévia la trajectoire de sa flèche qui se
planta comme par miracle dans l'omoplate de la Reyne.

L'humain fut vite décapité par Tepes.


Sombre imbécile il m'a fait raté ma cible ! Du coup combattre une Reyne blessée n'aura point la mêsme notion de saveur ! raah !

Il talonna sa monture qui fit une percée à travers les rangs ennemis.
Sortant son épée du fourreau et pointant la lame vers sa proie, Vlad se
mit à crier de sa voix puissante et rauque, parmi la foule :


ITZALINAAAA !

Il s'arrêta et fixa la Reyne avec un sourire sadique, impatient de voir sa
réaction. Aura-t-elle le cran de faire demi-tour et engager l'ultime
combat ? ou bien laissera t-elle périr son peuple et sauver sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Tepes Drâculea
Artiseur(se)
Artiseur(se)
avatar

Nombre de messages : 101
Age du personnage : Bien plus d'une centaine d'année...
Peuple : Elfe noir / Transylvanien
Rang : Imperator, Souverain d'Arnestil
Date d'inscription : 17/06/2008

Feuille de personnage
Localisation : Château d'Arnestil
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   Jeu 7 Aoû 2008 - 23:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de l'invasion d'Arnestil par Vlad.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres :: Explications, règles, histoire... :: Présentation des lieux :: Eléments historiques-
Sauter vers: