Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres

Arnestil, la suite de la V1. Un cruel tyran à remplacé la reine légitime et fait d'elle sa prisonnière. Depuis, la répression se fait omniprésente et, le peuple commence à regretter son ancienne souveraine. Quelqu'un mettra-t-il fin à cette terreur ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armurerie d'Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaendre
Vifier(ère)
Vifier(ère)
avatar

Nombre de messages : 85
Age du personnage : 250 ans
Peuple : Elfe
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Localisation :
Inventaire (arme et vêtement porté):

MessageSujet: Armurerie d'Ambre   Mar 13 Avr 2010 - 17:38

Sous-sol de la réunion

Vaendre entra dans l'échoppe, non sans l'avoir contemplée de l'extérieur. Elle se trouvait non pas dans la partie Nord de la Rue de la Forge Ardente, mais bien dans la partie Sud quasiment à l'intersection de la Ruelle d'Ambre, avant l'entrée dans le quartier des prestidigitateurs - qui n'étaient rarement des charlatans.
L'échoppe était quelconque, inconsidérée, elle ressemblait d'extérieur à un emplacement tabernal inutilisé, car le bois était rongé par les vers, un ou deux carreaux étaient brisés et des rats avaient établi leur domicile sur le seuil.
Mais à l'intérieur, elle ressemblait à un labyrinthe car on y trouvait quatre larges couloirs qui reliaient en une boucle quatre grandes salles contenant les articles disponibles, dont celle à laquelle on accédait en entrant.
S'il eût fallut qu'on fît un plan de l'échoppe, la forme de celui-ci serait semblable à un losange.
Vaendre y entra discrètement, jetant des regards méfiants autour de lui.
Le commerçant, assoupi, dodelinait la tête d'arrière en avant, la main sur un reste de bière qui trempait dans une chope terne. Il se redressa et se mit au garde à vous lorsque Vaendre émit une toux rauque.
Puis, se rendant compte que ce n'était pas son lieutenant, offusqué de son comportement qui l'avait réveillé, il reprit une posture normale légèrement honteux et sourit au nouvel arrivant.
Vaendre le pressentit aussitôt comme un personnage grotesque, donc inoffensif.

Je désirerais acheter les armes, murmura-t-il en s'approchant du comptoir, son visage dissimulé le rendant énigmatique.

F...fort bien, monseigneur ! répondit aussitôt le commerçant avec un peu d'appréhension, j'ai justement une superbe gamme d'armes qui...

Vous m'avez mal compris, coupa Vaendre, je désire acheter LES armes...

Les yeux du commerçant s'agrandirent, la sueur se mit à perler sur son front. Il déglutit avec difficulté et rétorqua avec peu de convaincance :

Je...je ne vois pas de quoi vous voulez parler, je...

Vous voyez très bien, interrompit encore Vaendre d'une voix gutturale, je sais ce que je viens chercher ici et il est inutile de me faire changer d'avis...

Euh...hum...oui, déclara le commerçant sans aucune assurance, après quelques minutes de silence, mais cela vous coûtera cher, très cher...

Vaendre s'approcha, sa stature dominant le petit homme.

...j'ai de quoi payer, répliqua-t-il en montrant une bourse emplie de pièces d'or reflétant la lumière ambiante.

Le commerçant le conduisit dans une salle adjacente. Il tritura un chandelier puis donna un coup de pied violent dans le pied d'une table sous-jacente. Une parcelle du mur s'ouvrit alors dévoilant une minuscule pièce, semblable à une alcôve. L'y ayant conduit, il souleva un épais tissu qui dévoilà une foule d'armes. Mais des armes différentes des autres.
Vaendre sous l'émotion ne put dire mot pendant un instant, puis il se ressaisit et désigna les armes au commerçant.

L'épée courte, deux katars, six...non neuf couteaux de lancer, quatre coutelas, trois lames secrètes avec le mécanisme de prise en main pour les deux bras et la jambe, la lame talarienne, l'arbalète brassarde avec douze flèches et...mettez moi aussi cette épée vorpale, au cas où...

Le commerçant était bouche bée, tout ce matériel vallait une petite fortune, au moins 2700 pièces d'or...Mais d'où cet homme pouvait-il avoir tout cet argent ? Ou même encore, le payera-t-il ?

Bien monsieur, balbutia fébrilement le commerçant, cela vous fera un total de 2900 pièces d'or.

Vaendre tendit la bourse :

3000 pièces d'or, rectifia-t-il.

Il s'équipa des armes et du matériel et partit, laissant le commerçant complètement désorienté par cette attitude.

La Joyeuse Auberge

_________________


"Ir Ithil ammen Eruchín
menel-vîr síla díriel
si loth a galadh lasto dîn!
A Hîr Annûn gilthoniel,
le linnon im Tinúviel !"

#Lúthien ~ Glaer an Elbereth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Armurerie d'Ambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Please, forgive me ? Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Armurerie.
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Arnestil V2-Les temps sombres :: Parties RP :: La ville (RP) :: Autres (marché, rues de la ville....)-
Sauter vers: